TF1 ne veut pas se voir sur M6 : "Vu à la télé" suspendu (Libé)
Brève

TF1 ne veut pas se voir sur M6 : "Vu à la télé" suspendu (Libé)

TF1 refuse de voir des extraits de ses programmes repris sur M6 pour l'émission "Vu à la télé", une émission qui consistait à suivre des personnes regardant la télévision.

Une information de Libé.

M6 avait mis en avant un "différend juridique" pour expliquer la disparition de Vu à la télé qui a démarré sur son antenne le samedi 18octobre. En fait de différend, il s'agit d'une bataille entre TF1 et M6. Selon Libé, la première chaîne refuse que des images de ce programme soient diffusées chez sa concurente. L'émission est une adaptation de la britannique Gogglebox sur Channel 4. Le concept : on suit semaine après semaine plusieurs familles qui regardent la télé.

M6

Contacté par Libération, Christophe Dechavanne, producteur de l’émission, explique : "On est au cœur d’un conflit concurrentiel entre TF1 et M6". Une fois le tournage de l'émission entamé et à quelques jours de la première, Dechavanne a en effet reçu un courrier de la Une lui interdisant toute reprise de ses images. Il dit avoir "tout essayé" pour convaincre TF1, y compris de leur racheter des images, en vain. Il ajoute : "J’ai la première chaîne de France qui me demande par courrier de ne pas reprendre ses images ; je ne vais pas prendre les bonbons si la dame ne veut pas que je prenne les bonbons. M6 veut des images de TF1 mais moi, je ne peux pas, c’est pas légal".

Rappelons que Dechavanne, en plus d'être producteur de l'émission de M6 (avec sa maison de production Coyote), est aussi animateur et producteur sur TF1. Cela aurait-il joué dans sa décision? Il dément toute intimidation de TF1 quant à son avenir sur la chaîne: "Il y a eu zéro pression. Ce n’est pas une pression ; c’est une situation à la con."

M6 s'en prend de son côté directement au producteur : "Au premier oukaze, il s'écrase dans ce cas-là, il ne faut pas faire producteur. Le programme n'est pas conforme au contrat ; soit Dechavanne règle l'affaire, soit on arrête. Il n'y a aucun problème de droit, le meilleur exemple, c'est le Zapping de Canal+ ou Touche pas à mon poste sur D8. C'est sûr que ce n'est pas extrêmement intelligent de la part de TF1, mais ils ont trouvé en face d'eux quelqu'un d'un peu faible."

Qu'en est-il d'un point de vue juridique? Selon le droit de citation, il est possible de citer des extraits de télévision, à condition que les extraits soient courts, et il faut une "oeuvre citante" c'est -à-dire que l'extrait doit être intégré au sein d'une autre émission. Mais l'oeuvre citante doit avoir un objectif "critique, polémique, scientifique ou d'information". Pas sûr quela Justice considère que c'est le cas de l'émission en question.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.