Terrorisme : deux journalistes du Figaro dérapent sur Twitter
article

Terrorisme : deux journalistes du Figaro dérapent sur Twitter

Réservé à nos abonné.e.s
Eugénie Bastié et Judith Waintraub, deux journalistes parmi les plus médiatisées du Figaro ont chacune déclenché une polémique sur Twitter à propos de l'attentat de Trèbes, l'une en ironisant à propos de l'officier de gendarmerie qui avait pris la place d'une otage, l'autre en relayant une fausse information.

Attentat : période sensible sur les réseaux sociaux, où propos violents ou conspirationnistes et autre fake news circulent vite. Les journalistes n'y échappent pas forcément, comme l'a encore montré la prise d'otage de Trèbes (Aude), le 23 Mars, revendiquée par Daesh, durant laquelle quatre personnes ont été tuées et 15 blessées.

Une fake news, d'abord. BFM TV a diffusé à l'antenne vendredi 23 mars l'information selon laquelle le terroriste, Radouane Lakdim, aurait été naturalisé en 2015, soit un an après qu'une "fiche S" ait été créée le concernant. Élément relayé par la journaliste du Figaro Judith Waintraub sur Twitter. 

Or, cette information est fausse. Le terroriste de Trè...

Il vous reste 77% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Comment le "Figaro" joue avec les chiffres de l'immigration

Eugénie Bastié veut réhabiliter des chercheurs "alarmistes" sur le "grand remplacement"

Mohamed Bouhafsi ou l'irrésistible ascension de "Momo"

Le jeune journaliste de foot interviewe désormais les ministres sur le service public

Houellebecq et "Le Monde" : la possibilité d'une idylle

Premier volet d'une enquête sur la sortie du dernier roman de l'écrivain-star, "Anéantir"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.