SwissLeaks : Pigasse met en garde son journal contre le "maccarthysme fiscal"
suivi

SwissLeaks : Pigasse met en garde son journal contre le "maccarthysme fiscal"

Réservé à nos abonné.e.s
Craquements au lendemain des révélations SwissLeaks : tandis que Matthieu Pigasse, actionnaire du Monde, a appelé ce matin sur France Inter à ne pas tomber dans "le maccarthysme fiscal" suite à la diffusion des noms des clients de la banque suisse HSBC Private Bank, Le Petit Journal de Canal+ a vilipendé hier soir le coup de comm’ du Monde en regrettant que le quotidien utilise Gad Elmaleh comme tête de gondole. De son côté, Hervé Falciani, ancien employé de HSBC Private Bank et dérobeur des données confidentielles à l’origine des révélations, fait l’objet de portraits tantôt élogieux tantôt au vitriol comme dans l’article publié hier par les deux enquêteurs du Monde. Pas dit que la demande d’indemnisation financière défendue par Falciani sur la télé suisse RTS redore son blason…

L'heure n'est plus à l'unanime indignation suite aux révélations dites SwissLeaks. Interrogé sur France Inter, Matthieu Pigasse, directeur général de la banque Lazard et actionnaire du Monde avec Pierre Bergé et Xavier Niel, a indiqué qu'il s'interrogeait sur la publication par le quotidien d'une liste de noms de célébrités ayant détenu un compte dans la banque suisse HSBC (@si vous en parlait ici).

Alors que Léa Salamé lui demandait si le fait de "placarder des listes de noms" était la "bonne méthode pour lutter contre l'évasion fiscale", l'homme d'affaires a salué le "travail d'investigation remarquable" des journ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.