Surimi : un plan com, de YouTube jusqu'aux enfants de six ans
enquête

Surimi : un plan com, de YouTube jusqu'aux enfants de six ans

Après le scandale de la viande de cheval, un fabricant a pris les devants

Réservé à nos abonné.e.s
#Venezvérifier : c’est le mot d’ordre du plan com’ de Fleury Michon et de son surimi. L'objectif est de rompre avec la rumeur selon laquelle ce petit batonnet serait constitué de déchets de poisson. Le fabricant a donc lancé un vaste plan pour le réhabiliter. Site web, vidéos postées sur Youtube, futur voyage en Alaska auprès des pêcheurs pour des journalistes et des blogueurs, la marque ne laisse rien au hasard. Et les médias suivent. Même...la presse pour enfants, avec une édition spéciale du Petit Quotidien, (destiné aux 6-10 ans).

Vous connaissez Nick, Rob, et Glenn ? Mais si : ce sont les pêcheurs qui pêchent le poisson que l'on retrouve dans le surimi. Vous les voyez ici, dans cette publicité. Vous pouvez même les rencontrer. "Si tu me dis qu'il n'y a pas de poisson dans le surimi, je t'invite en mer pour que tu puisses vérifier" disent-ils. Un clip tourné en mode "reportage" avec des marins anglophones sous-titrés en français. Depuis le récent scandale alimentaire des lasagnes à la viande de cheval dans des surgelés Findus, Fleury Michon - qui n'était nullement concerné - a vu ses ventes chuter de 7 % en 2013. Alors cette année, la marque s'est lancée dans un ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.