Sur CNews, Pascal Praud milite avec ferveur pour "l'union des droites"
article

Sur CNews, Pascal Praud milite avec ferveur pour "l'union des droites"

Réservé à nos abonné.e.s
Mais puisque Pascal Praud vous dit qu'il existe des "passerelles" entre Les Républicains (LR) et le Rassemblement National (RN) ! Depuis les élections européennes du 9 juin, l'éditorialiste de CNews s'énerve contre "la droite la plus bête du monde", qui refuse de suivre Éric Ciotti en s'alliant au RN de Jordan Bardella, alors que tout le monde sait que "Bardella n'est pas d'extrême droite". D'ailleurs, l'extrême droite existe-t-elle ? Praud n'en est pas si sûr... Il incarne en tout cas à la perfection la stratégie de comm' voulue par son patron, Vincent Bolloré, qui a orchestré avec Ciotti l'annonce d'une alliance LR-RN.

Dès le matin du 10 juin, au lendemain des élections européennes qui ont vu le RN de Jordan Bardella récolter 33 % des voix exprimées, Pascal Praud avait un plan. Il l'a déroulé dans son édito qui ouvre chaque jour son émission sur CNews, L'Heure des Pros : "Je ne sais pas si la France a dit oui sans réserve au Rassemblement national, mais je sais en revanche qu'elle a dit oui à un retour de l'autorité, oui à plus de sécurité, oui à ce que l'inversion des valeurs cesse enfin dans ce pays", a-t-il tempêté. Considérant sans détour - et sans beaucoup d'égards pour les particularités du scrutin européen - que le vote du 9 juin est "une présidentielle", Praud en a immédiatement conclu que les Français·es "ont élu Bardella, lui ont donné une major...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Nicolas Conquer : ex-candidat LR-RN et invité chéri des télés sur Trump

Il est porte-parole du parti républicain en France, mais pas que

Au "Figaro", marche forcée vers l'extrême droite

La rédaction du "Figaro" s'inquiète pour la ligne éditoriale du journal, qui "s'extrême-droitise" à bas bruit

La petite musique de "l'élection volée" dans les médias Bolloré

"Quel sentiment va dominer chez les électeurs? Est-ce que c'est la colère, parce qu'ils ont le sentiment d'avoir été dupés ?"

Voir aussi

Ne pas manquer

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.