StopCovid : "volontariat", et techniques de persuasion
article

StopCovid : "volontariat", et techniques de persuasion

Réservé à nos abonné.e.s
Dans la perspective du déconfinement, le gouvernement français planche sur une application mobile, StopCovid, pour identifier les malades du Covid-19. Comment fonctionnera-t-elle, et quels enjeux de libertés fondamentales soulève-t-elle ?

Finalement, l'exécutif n'aura pas hésité longtemps. Mardi 8 avril, l'interview conjointe donnée au Monde par les deux ministres Cédric O et Olivier Véran a confirmé l'hypothèse qui, au fil des jours, prenait de l'ampleur : le gouvernement planche bien sur un outil de pistage numérique -ces jours-ci, on préfère habituellement le mot "tracking"- pour "limiter la diffusion du virus en identifiant des chaînes de transmission" . L'application pour smartphone "StopCovid", c'est son nom, est en cours de développement, assure le secrétaire d'Etat chargé du Numérique Cédric O : "une "task force" française composée de chercheurs et développeurs du public et du privé ", pilotée par l'Institut national de recherche en informatique et en automatiqu...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.