Soutien russe à Sanders ? Début d'un feuilleton
article

Soutien russe à Sanders ? Début d'un feuilleton

Le lendemain de révélations sur le souhait russe de voir Trump l’emporter

Réservé à nos abonné.e.s
La Russie s’immisce-t-elle dans la campagne électorale américaine, comme elle le fit en 2016 ? Pour l’instant, c’est surtout la communauté des agences de renseignement américaines qui l’annonce aux responsables politiques et aux candidats. Avec, en guise de relais, la grande presse américaine et sa traditionnelle valse d’interlocuteurs anonymes de ces mêmes agences, présentés comme très bien informés.

Revoilà, dans la campagne américaine, l'ombre de la Russie. C'est reparti comme en 2016 ! Ils sont "familiers" du "dossier" ou d’un "échange" dans les pages du New York Times, du Washington Post ou du Wall Street Journal. Aussi décrits comme "des gens" ou "une personne". Ces sources anonymes, dont il est parfois précisé qu'ils sont "actuels et anciens responsables gouvernementaux", n’hésitent pas à élaborer des hypothèses prises très au sérieux sans le début d’une preuve, du moins dans les colonnes de ces articles au ton solennel. Cette fois-ci, l’affaire est grave : comme en 2016, la Russie s’apprête (ou aurait déjà commencé, selon les versions) à se mêler des élections présidentielles américaines. Il parait que Vladimir Poutine soutiendra...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.