Soutien de Hollande à Macron ? Le "scoop" à quatre temps de Lagardère
Brève

Soutien de Hollande à Macron ? Le "scoop" à quatre temps de Lagardère

"François Hollande va probablement soutenir Macron."

En pleine primaire du PS, la phrase à de quoi aiguiser les tensions. C’est un proche du chef de l’Etat, l’avocat Dominique Villemot qui a lâché cette petite bombe au JDD dans une interview parue ce dimanche. A quelques heures du deuxième débat de la primaire, Villemot confiait ainsi au Journal du Dimanche : "le Président (…) ne soutient personne dans cette primaire". Au détriment du futur vainqueur de la primaire à gauche, Macron donc, le transfuge du PS, serait le chouchou de Hollande pour 2017 ? Le JDD tient son scoop et revient à la charge : Hollande, chef du PS pendant onze ans, "ferait donc une infidélité" à son parti ? Villemot, "l’intime" du chef de l’Etat , son ex-copain de promo à l'Ena, est formel : "On ne peut pas dire que l'appareil du PS l'ait aidé… Par ailleurs, je ne vois pas quel autre candidat il pourrait soutenir", explique Villemot qui lâche au JDD que le chef de l'Etat "se prononcera fin février ou début mars".

nouveau media


A peine l’interview est-elle publiée par le JDD ce dimanche matin, que le Lab d’Europe 1 (propriété de Lagardère Active comme le JDD) apporte un ferme démenti venu de l’Elysée. "C’est évidemment la phrase du week-end", écrit le Lab d'Europe 1 évoquant les propos de Villemot dans le JDD.

nouveau media

Citépar Le Lab, "l'Elysée" rappelle que Dominique Villemot est "le seul responsable de ses propos". "Il ne parle pas avec l'aval de l'Elysée. Il n'est pas le porte-parole de la présidence et nous ne sommes pas en contact avec lui", explique "l’Elysée" au Lab. Quelques heures plus tard, peu avant midi, le site du JDD publie une mise à jour de son article dans laquelle Villemot dément "ce qui est écrit dans le JDD". Il affirme : "Contrairement à ce que laisse entendre le JDD, le président ne m’a jamais dit qu’il soutiendrait Emmanuel Macron, je démens donc formellement ce qui y est écrit."

Le Lab cite dans cette même mise à jour un autre article du JDD, paru entre-temps, contestant le démenti de Villemot : "Le «démenti» de Dominique Villemot n’a pas lieu d’être, écrit le JDD qui ajoute que "le service politique du JDD a eu plusieurs conversations avec lui vendredi et samedi. Il a pu relire ses propos et a validé par téléphone, samedi en début de soirée, le texte intégral que nous avons publié."

nouveau media

L’hebdomadaire dominical de Lagardère affirme : "Le JDD maintient l’intégralité de ses informations et certifie à ses lecteurs que les propos que nous avons attribués à Dominique Villemot sont conformes à ceux qu’il a tenus et accepté de rendre publics."

"Le président me demande de faire un démenti"

Dans un autre article paru également ce dimanche, le JDD raconte cette fois les coulisses de cet entretien effectué vendredi après-midi.

nouveau media

"La phrase initiale prononcée par Dominique Villemot était : le président «pourrait tout à fait soutenir Macron». Dans la version qu'il nous a renvoyée, vendredi peu avant 22 heures, cette phrase est devenue : «Je pense qu’il n’est pas exclu qu’il soutienne Macron.»" Le JDD, explique que le lendemain à la suite d’une discussion téléphonique avec Villemot, le journal et l’intéressé vont tomber d’accord sur la formule qui sera finalement publiée : "Le président va probablement soutenir Macron" Une formule que le JDD estime "plus conforme à l'esprit initial, beaucoup plus affirmatif, des propos tenus lorsque nous les avions recueillis, et que l'avocat a validé sans difficulté". Le JDD précise par ailleurs que Villemot aurait finalement adressé un SMS à l’hebdo ce dimanche après la parution de l’entretien : "Le président me demande de faire un démenti." Nouvelle info du JDD, reprise aussitôt par le Lab : "C’est donc,François Hollande en personne qui lui a demandé de corriger cette phrase".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.