Sous le Megxit, le rejet du système des "correspondants royaux"
article

Sous le Megxit, le rejet du système des "correspondants royaux"

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis que le Sun a révélé qu’Harry et Meghan quittaient partiellement le Royaume-Uni et la famille royale, les journaux populaires anglais multiplient les gros titres outrés. Derrière cette furie, une frustration : le couple rejette le système des correspondants royaux, qui assure aux tabloïds un accès exclusif à la famille.

Ils sont partis au Canada, quittant la famille royale tout en publicisant la marque "Sussex Royals"… et les tabloïds anglais ne s’en sont toujours pas remis, près d’une semaine après la nouvelle, une exclusivité du premier d’entre eux, le Sun. La révélation a été suivie dans la journée, par le couple, d’un commentaire via leur compte Instagram, renvoyant vers un site Internet dédié, créé spécialement à cette occasion. La fureur médiatique, en Angleterre mais aussi dans le monde entier, a d’ailleurs atteint un tel point que le 14 janvier, le site américain d’actualité The Daily Beast a tenu sur Twitter une "clinique spéciale dédiée au scandale royal" pour répondre aux nombreuses questions des internautes.

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.