Sortie de l'euro : Sapir préconise "des relations" avec le FN
article

Sortie de l'euro : Sapir préconise "des relations" avec le FN

"Marcher séparément, mais frapper ensemble"

Réservé à nos abonné.e.s
Jacques Sapir a franchi la ligne. Accusé de flirter avec le FN depuis quelque temps, l'économiste estime aujourd'hui, à demi-mots, que pour sortir de l'euro - une priorité pour lui - il faudra une alliance de la gauche, des souverainistes et du Front national. "A terme, la question des relations avec le Front National, ou avec le parti issu de ce dernier, sera posée", estime-t-il dans un entretien avec un journaliste du Figaro. Des propos forts, qui figurent dans la version intégrale de l'interview publiée par Sapir sur son blog, mais qui étonnamment pas dans la version raccourcie publiée sur le site du Figaro vendredi 21 août.



Comment construire une alternative à la politique européenne actuelle ? C'est la question posée par Le Figaro à Jacques Sapir, un économiste bien connu des @sinautes (nous l'avons reçu à plusieurs reprises dans notre émissions, ici, ici ou ).

Jacques Sapir, sur notre plateau, lors d'un débat avec Jean-Luc Mélenchon

Selon Sapir, le changement de la politique européenne ne peut passer que par la sortie de l'euro. Et pour en sortir, Sapir prône une alliance de tous les partis hostiles à la monnaie unique. Dit autrement par l'économiste : la sortie de l'euro "implique d’associer des forces de gauche à des forces souverainistes...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.