Sarkozy / Match : vacances sur Photoshop ?
Brève

Sarkozy / Match : vacances sur Photoshop ?

"Et comme tous les ans, Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ont décidé de passer leurs vacances sur Photoshop."

Sur Twitter, comme dans la presse française et même étrangère la dernière Une de Paris Match interpelle. En cause, la "parenthèse amoureuse" corse de Nicolas Sarkozy et de son épouse Carla Bruni et sa photo d’illustration.

On y découvre en effet un Nicolas Sarkozy visiblement plus grand que sa compagne… alors qu’il mesure six centimètres de moins (1m69 contre 1m75). Difficile toutefois de savoir si la photo a effectivement été retouchée pour faire apparaître Sarkozy plus grand, ou si elle a été sélectionnée parce que l’angle de vue particulier et la position de Bruni donnent cette impression. Pour le Daily Mail, ce n’est de toute façon pas seulement la taille du couple qui a pu être modifiée, mais également “la forme entière du corps de Carla Bruni” qui, à 47 ans, ressemble "à une adolescente, en se voutant derrière lui". Une position qu’elle aurait régulièrement utilisée lorsqu’elle était première dame et qu’elle "faisait tout pour apparaître plus petite", le président étant particulièrement sensible sur le sujet de sa taille et de son image (au point de sélectionner les "figurants" d’un discours… en fonction de leur taille). Le Daily Mail rappelle au passage la proximité de l’ancien couple présidentiel avec Paris Match. L’hebdo est en effet une propriété du groupe Lagardère, dirigé par Arnaud Lagardère, que Nicolas Sarkozy considère comme “un frère”.

Une proximité qui avait déjà entrainé des remous. Lorsqu’en 2005 Paris Match publiait en couverture la photo de Cécilia Sarkozy et du publicitaire Richard Attias, le patron du magazine, Alain Genestar, était licencié quelques mois plus tard (il s’en expliquait sur notre plateau). Deux ans plus tard, à l’été 2007, Paris Match sortait cette fois Photoshop pour "améliorer" la silhouette du tout nouveau président en gommant ses poignées d’amour, révélait alors L’Express.

Plus tôt cet été, aucun doute non plus sur l’utilisation de Photoshop, par les équipes du Parisien Magazine cette fois : le garde du corps qui faisait du vélo avec Sarkozy le jour de la prise de vue avait "mystérieusement" disparu des photos de l‘hebdo. Et pour cause : sur les photos, l’ex-président semblait plus à la peine que l’agent, alors que l’interview laissait entendre que ses gardes du corps ont du mal à le suivre.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.