Sarkozy attaque Olivier Poivre d'Arvor, soutien de Hollande
Brève

Sarkozy attaque Olivier Poivre d'Arvor, soutien de Hollande

Dans une légende photo accompagnant une tribune d'Olivier Poivre d’Arvor, directeur de France Culture, L'Express a indiqué aujourd'hui qu'il soutient François Hollande. Ce qui a amené Nicolas Sarkozy à le critiquer sur l'antenne de France Inter ce matin, et entraîné une réaction navrée du Syndicat National des Journalistes (SNJ) de Radio France. L'Express et Poivre d'Arvor ont dû s'expliquer.

"Olivier Poivre d'Arvor, ça suffit !" "Après avoir soutenu Martine Aubry, Olivier Poivre d’Arvor s’est mis à manifester bruyamment son soutien pour François Hollande. En prenant publiquement position pour un candidat, il a mis en péril la crédibilité de toutes les chaînes de Radio France. (...) En n’édictant pas de règles, la direction de Radio France permet cette confusion", écrit la section Radio France du SNJ dans un communiqué, illustré par une photo du sigle de l'ORTF (ancienne entreprise d'Etat coiffant la radio et la télévision en France).

Le syndicat regrette que Poivre d'Arvor ait "mis en péril la crédibilité" de Radio France : "Nous ne pouvons rien répondre au Président candidat quand il attaque notre maison."

nouveau media

Ce matin sur France Inter, Sarkozy ne s'est en effet pas gêné pour critiquer l'attitude du patron de France Culture "Dans cette maison même, un dirigeant de radio dans L'Express, appelle à voter pour le candidat socialiste, est-ce que c'est normal dans une radio de service public ?", a-t-il lancé.

 

nouveau media

Les faits sont en fait moins choquants, ce qu'a dû rappeler Christophe Barbier, directeur de la rédaction de L'Express, sur son site : "Je tiens à préciser que le soutien d'Olivier Poivre d'Arvor à François Hollande n'était pas signalé au sein de la tribune que L'Express lui a demandé de rédiger (à lire ici), ni sous sa plume, mais dans la légende de la photo, rédigée par la rédaction. Il s'agissait d'expliciter l'opposition bâtie, à l'occasion de ce débat, entre Franck Riester, député UMP, et "OPA"."

Poivre d'Arvor a lui aussi réagi, dans un communiqué diffusé par Radio France : "Directeur d’une radio de service public, je veille scrupuleusement à ce que France Culture soit un média pluraliste, ouvert à toutes les sensibilités, dans le respect des règles en vigueur, y compris et surtout en ces temps de campagne électorale." (...) Pour autant, en tant que citoyen et écrivain, j’ai l’occasion de m’exprimer sur des sujets ayant trait à la culture et à ses enjeux dans la société.

Cette vision, je l’ai affirmée dans Culture, état d’urgence, un ouvrage paru en janvier dernier, et relayée récemment dans une tribune parue dans la presse. Elle m’engage évidemment à titre personnel, au-delà de toute prise de position politicienne."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.