Sarkozy 2017 : le mystérieux sondage de Valeurs Actuelles
Brève

Sarkozy 2017 : le mystérieux sondage de Valeurs Actuelles

Pas de source, pas de questions posées, pas de fiches de technique, seul le résultat compte.

Valeurs Actuelles a publié en "exclusivité" le résultat d'un "sondage explosif" donnant Nicolas Sarkozy largement en tête pour la présidentielle de 2017 : "Si Nicolas Sarkozy était candidat, il obtiendrait 30% au premier tour face à Marine Le Pen (27%) et François Hollande (16%), François Bayrou (12%) et Jean-Luc Mélenchon (11%) fermant la marche".

Des chiffres qui seraient issus d'un "sondage confidentiel qui circule en ce moment à l’UMP et qui agite tous les esprits", assure le magazine, attribuant le sondage au sondeur Ipsos. Une version aussi démentie par ledit sondeur : "La réalité est très simple : nous n'avons pas fait ce sondage. Et je ne sais pas qui l'a réalisé. La seule façon de démentir la rumeur est maintenant que Valeurs actuelles publie le rapport d'enquête", a déclaré au Monde.fr, Brice Teinturier, directeur général délégué d'Ipsos.

Alors qui aurait réalisé le sondage ? Comme l'a relevé LeMonde.fr, "ni le détail des questions posées, ni la fiche technique obligatoire (les auteurs, le nombre de sondés, etc.)" ne figurent dans l'article de Valeurs Actuelles, qui semble incapable de produire le moindre document. Ce qui ne semble pas embarrasser le rédacteur en chef politique de l'hebdo, Geoffroy Lejeune. "C'est un article collectif. L'idée était de publier un “confidentiel” d'un sondage qui se passait sous le manteau à l'UMP, comme cela se fait avant les élections. Il y a une certaine hypocrisie des journalistes politiques qui en avaient entendu parler mais font maintenant mine de s'en étonner", s'est-il défendu. Du moment que quelqu'un en a vaguement entendu parler...

Du côté de l'UMP, on assure ne pas avoir commandé un tel sondage. De toute façon, est-ce bien nécessaire de prouver avec des chiffres que Sarkozy va gagner ? "Il n'y a pas besoin d'un sondage pour se rendre compte sur le terrain que Nicolas Sarkozy est le meilleur rempart contre le FN", a déclaré, sans rire, Geoffroy Didier de la Droite forte. Manquant visiblement d'humour, le PS a saisi la Commission des sondages qui doit se réunir vendredi 5 septembre pour tirer cette affaire au clair.

Et si vous n'avez pas eu le temps de lire Valeurs Actuelles cette semaine, on s'en est chargé pour vous : "Vallaud-Belkacem dans le viseur de Minute et Valeurs Actuelles"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.