Sans-papiers : les expulsions continuent, mais loin des caméras
enquête

Sans-papiers : les expulsions continuent, mais loin des caméras

"On est moins contactés par les journalistes, et nos tribunes passent moins" (RESF)

Réservé à nos abonné.e.s
Valls, encore plus fort que Guéant-Hortefeux-Besson ? Les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, mais 2012 sera bien l'année record en terme d'expulsions. "Pour le Réseau Éducation sans Frontières (RESF), les ministres changent, pas les expulsions", rapporte Libération. Paradoxalement, le sujet a quasiment disparu des écrans radar des JT depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir. Une situation que dénonce aujourd'hui RESF. Dans l'indifférence générale ?



Fini les débats sur la burqa, les délinquants auvergnats, la menace des mangeurs de viande hallal. Le discours sur l'immigration a changé avec l'arrivée de la gauche au pouvoir. Mais pas les chiffres. Depuis fin octobre, on sait que le nombre d'expulsions en 2012 sera supérieur à celui de 2011 : il devrait dépasser les 33 000. Certes, depuis le mois de mars, le rythme se ralentit en raison de l'interdiction de placer en garde à vue des sans-papiers suite aux décisions de la justice européenne et de la Cour de cassation. Mais le Réseau Éducation Sans Frontières (RESF), si actif sous Sarkozy, peine aujourd'hui à mobiliser. Et surtout à con...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.