Sans-papiers : des défenestrations plus ou moins télégéniques
enquête

Sans-papiers : des défenestrations plus ou moins télégéniques

Réservé à nos abonné.e.s

Ivan

Dans l'indifférence quasi-générale, la France devient un pays où des gens qui n'ont commis aucun délit se jettent par la fenêtre, pour échapper à la police.

Tout le monde se souvient du petit Ivan dont la photo, ci-contre, est devenue un symbole.

Mais il n'est pas le seul. Depuis que la police, sur odre du gouvernement, est entrée dans une "course au chiffre" en multipliant les rafles de sans-papiers pour tenter d'atteindre l'objectif de 25 000 reconduites à la frontière fixé par Nicolas Sarkozy, un certain nombre de personnes, pour échapper à la capture, se sont enfuies par les fenêtres, se blessant gravement, ou se tuant.

Vous avez ent...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.