Salafistes en Tunisie : vives critiques contre Envoyé Spécial
enquête

Salafistes en Tunisie : vives critiques contre Envoyé Spécial

Manif, alcool, tourisme : témoignages manipulés ?

Réservé à nos abonné.e.s
L'émission Envoyé Spécial a-t-elle grossi le trait sur le danger salafiste en Tunisie ? Le reportage, diffusé jeudi 17 janvier sur France 2, a suscité de vives critiques de la part de Tunisiens dans les commentaires de la page Facebook d'Envoyé Spécial. Des critiques sur la forme, habituelles lorsque des groupes sociaux se trouvent confrontés à leur image médiatique, mais aussi sur le fond : comme l'a relevé Liberation.fr, l'hôtelier, présent dans le reportage, dénonce aujourd'hui des propos tronqués, et une association salafiste est même allée jusqu'à diffuser sur le web un "contre-reportage".



"La Tunisie, sous la menace salafiste ?" C'était la question posée par Envoyé Spécial jeudi 17 janvier. Un reportage réalisé dans un contexte tendu en Tunisie : par exemple, le doyen de la faculté tunisienne des Lettres, accusé d'avoir giflé deux étudiantes en niqab, attend toujours d'être jugé tandis qu'un humoriste tunisien, cible régulière des Salafistes, a échappé à la prison.

A regarder les images du reportage, réalisé par Karim Baïla pour l'agence Capa, la menace salafiste apparaît omniprésente. On suit par exemple le parcours d'une mère qui tente de retrouver sa fille de 14 ans,...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.