Roms chassés : "pédagogie" ou bidons d'essence menaçants ?
article

Roms chassés : "pédagogie" ou bidons d'essence menaçants ?

A Marseille, la version des Roms émerge après plusieurs jours

Réservé à nos abonné.e.s
C'est version contre version, mais pour le moment, l'une a été largement plus défendue dans les médias que l'autre. Que s'est-il réellement passé dans le 15e arrondissement de Marseille, lorsqu'un groupe de Roms a été chassé par des habitants, le soir du 27 septembre ? Pendant plusieurs jours, les policiers, les habitants du quartier et les journalistes ont assuré que tout s'était passé "sans heurt". Depuis peu, les Roms chassés témoignent, et parlent de bidons d'essence, de barres de fer, voire d'armes.

Un départ sous la menace "de bidons d'essence et d'armes". Les premiers témoignages des Roms chassés par des habitants (et ex-habitants) de la cité marseillaise des Créneaux jeudi soir sont clairs.

Comme le remarque le site MarsActu, certains Roms ont témoigné auprès d'i>Télé ce dimanche 30 septembre pour dire qu'ils avaient été menacés.

"Il y avait beaucoup de personnes avec des bidons d'essence et des armes", affirme un homme. Il décrit une scène : "Il a mis un peu d'essence sur la caravane avec le briquet dans la main. Il a dit : "Si vous partez pas, je vais allumer la caravane." Une autre femme parle de "pistolets" et de "bidon...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.