Rififi entre le Canard enchaîné et la Nouvelle République
article

Rififi entre le Canard enchaîné et la Nouvelle République

Le quotidien régional aurait révélé le nom d'une source

Réservé à nos abonné.e.s
Au départ, il y a l'enregistrement d'une réunion politique de la majorité au pouvoir dans le Loir-et-Cher. À l'arrivée, il y a une omerta du quotidien régional, un enregistrement que Marianne publie puis supprime en catimini, une plainte contre X, et des révélations successives du Canard enchaîné... qui accuse la Nouvelle République d'avoir révélé sa source au président du département. Enquête.

"Non, la Nouvelle République ne balance pas ses sources." Ce matin du 23 octobre, un étrange éditorial du directeur des rédactions du quotidien régional du Loir-et-Cher, Christophe Hérigault, attaque en page 2 Le Canard enchaîné et le premier secrétaire du PS départemental, sans le nommer. Le texte répond en fait à une accusation journalistique grave, publiée deux jours avant dans les colonnes du Canard enchaîné : la Nouvelle République aurait dévoilé au président LR du conseil départemental, Nicolas Perruchot, la source ayant transmis à la presse un enregistrement à son propos. Cet extrait sonore, enregistré lors d'une réunion de sa majorité au conseil départemental, est défavorable au président du département : on l'entend qualifier ses é...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.