Réforme bancaire : l'Allemagne aussi
Brève

Réforme bancaire : l'Allemagne aussi

La réforme bancaire fait débat aussi en Allemagne. En effet, comme La France et la Grande Bretagne, l'Allemagne souhaite que les banques séparent leurs activités de détail d'un côté et d'investissement de l'autre.

Le Conseil des ministres allemand a adopté mercredi 6 février un projet de loi visant à séparer les activités d'une douzaine de banques allemandes. C'est ce qu'a annoncé Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances.

Mais comme en Grande-Bretagne ou en France, les banques expriment leur inquiétude devant une législation censée nuire à leur crédibilité face aux investisseurs. Par ailleurs, certains jugent les projets trop timides par rapport aux propositions émises par les commissions consultatives qui ont précédé ces réformes.

Les deux plus grandes banques allemandes, la Deutsche Bank et Commerzbank seront touchées, et le président de la fédération allemande des banques privées (BdB) Andreas Schmitz, estime que cela va affaiblir la place financière allemande.

Allemagne, banques

Burghauser Anzeiger jeudi 7 février 2013

Le SPD (sociaux-démorates, gauche allemande) est très critique et parle même de "placebo à des fins électorales" note Burghauser Anzeiger. La loi prévoit pourtant des peines allant jusqu'à cinq ans de prison pour les banquiers qui feraient prendre des risques excessifs à leur établissement. C'est à partir de janvier 2014 qu'elle devrait s'appliquer, avec un délai de mise en conformité jusqu'à juillet 2015.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.