Réchauffement : le Times avait accusé le GIEC à tort
Brève

Réchauffement : le Times avait accusé le GIEC à tort

Le quotidien britannique The Times reconnaît avoir accusé à tort, le 31 janvier dernier, les scientifiques du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat

de l'ONU (GIEC - appelé en anglais Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC -) de prétendre "sans preuves" que 40% de la forêt tropicale amazonienne était sensible au changement de climat.

"Le groupe d'experts sur le climat de l'ONU déshonoré par une fausse déclaration sur la forêt tropicale" titrait l'article du Times, souvent repris par les sites opposés au changement de climat comme ici sur Climate Change Fraud.

Le Times expliquait longuement que le GIEC s'appuyait uniquement sur un rapport de Greenpeace écrit par Andrew Rowell, un "journaliste indépendant" et par Peter Moore, un membre du World Wilde Fund (WWF), bref deux personnes peu crédibles, en raison de leur engagement militant




Hier, le Sunday Times, (édition dominicale du Times), a fait, tardivement machine arrière, sous le titre "The Sunday Times and the IPCC: Correction"

"En fait, la prise de position du GIEC est confirmée par des travaux d'autres scientifiques. (...) Elle est basée sur le travail du respecté Amazon Environmental Research Institute (IPAM) qui étudie l'impact du changement de climat. Nous comprenons et acceptons de reconnaître que Mr Rowell est un journaliste expérimenté et que le Dr Moore est un expert de la gestion de la forêt, et nous excusons d'avoir suggéré le contraire"

Mais le lecteur ne pourra pas revenir à l'article original sur le site du Times : le journal précise qu'il a été supprimé.

Sunday Times dimanche 20 juin 2010 picto

Sunday Times

Lisez aussi notre dossier : Réchauffement, chaud le débat

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.