Quiz sur les CDD : El Khomri se trompe face à Bourdin
Brève Vidéo

Quiz sur les CDD : El Khomri se trompe face à Bourdin

Et bim, encore un coup de règle sur les doigts. Ce jeudi 5 novembre, lors de l'interro matinale diffusée par BFM, le prof Jean-Jacques Bourdin a réussi à piéger la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Interrogée sur le nombre CDD qu'un salarié pouvait légalement enchaîner, elle n'a pas su répondre. Une boulette qu'elle a tenté de justifier quelques heures plus tard, toujours sur la chaîne d'info.



La question fatale est tombée à 8h47 : "On peut le renouveler combien de fois le CDD ?", demande Jean-Jacques Bourdin, avec froncement de sourcil et regard noir de circonstance. Réponse de la ministre du Travail, Myriam El Khomri : "Trois fois, jusqu'à trois ans". Oups, boulette. De quoi énerver le prof Bourdin, un brin méprisant : "Non mais combien, madame El Khomri ? Trois fois ? Vous êtes certaine de ça ?" Après quelques secondes d'hésitation, la ministre est finalement obligée de reconnaître qu'elle ne connaît pas la réponse. La bonne réponse ? On peut renouveler deux fois un CDD, depuis la loi du 17 août 2015.


Quelques heures plus tard, à la sortie de l'Elysée, oral de rattrapage : face aux caméras de BFMTV, la ministre a tenté de justifier son plantage du matin. " Jean-Jacques Bourdin avait préparé son coup, il voulait son buzz, il a eu son buzz, je ne suis pas la première, je ne serai pas la dernière. La vérité, c'est que pour répondre à cette question, il y a autant de CDD possibles qu'il y a de dérogations possibles". Certes, il existe des dérogations, comme pour les CDD d'usage, mais en réécoutant Bourdin, on comprenait bien qu'il parlait des CDD "classiques". D'ailleurs, toujours en cherchant à se justifier, El Khomri finit par expliquer qu'elle pensait à trois contrats, ce qui correspond bien à deux renouvellements...

En répondant trois, au lieu de deux, puis en expliquant qu'elle ne savait pas face à l'insistance de Bourdin, El Khomri rejoint la longue liste des politiques pris la main dans le sac de l'ignorance. Une spécialité Bourdin depuis 2007, et la fameuse question sur les sous-marins nucléaires posée à Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Une question à laquelle Bourdin, spécialiste des sources un peu fumeuses, n'avait pourtant pas la bonne réponse.

Invité sur le plateau d'Arrêt sur images, sur France 5, en mars 2007, Bourdin avait été confronté à ses erreurs... sans les reconnaître. Le nombre de sous-marins lanceurs d'engin ? Bourdin avait avancé le chiffre de sept, alors que la marine nationale en déclare quatre. Une belle boulette du prof Bourdin ? Eh bien non : selon le journaliste de RMC/BFM, la France aurait trois sous-marins... fantômes. Des sous-marins non déclarés, dont les crédits n'auraient pas été votés par l'Assemblée nationale ? Daniel Schneidermann avait été sidéré par cette annonce :

Cette rumeur des sous-marins fantômes n'a jamais été confirmée.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.