Qatar : les Russes à l'origine du piratage de l'agence de presse qatari ?
Brève Vidéo

Qatar : les Russes à l'origine du piratage de l'agence de presse qatari ?

C’est établi : l’agende de presse officielle du Qatar a bel et bien été piratée.

Comme l’explique le chercheur Nabil Ennasri dans notre émission cette semaine, le mardi 30 mai, vers minuit, l’agence de presse qatari a publié un communiqué dans lequel l’émir du Qatar, Al-Thani, tirait à boulets rouges sur l’administration Trump, félicitait l’Iran, considérait le Hamas comme le représentant légitime du peuple palestinien, et jugeait les relations avec Israël excellentes. Or le communiqué est un faux. D’après le FBI, qui s’est rendu à Doha pour enquêter, le piratage aurait été exécuté par des Russes. Doit-on y voir le Kremlin derrière cette opération qui a conduit à la rupture diplomatique entre huit Etats – dont l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis – et à une crise sans précédent dans les pays du Golfe ? Pas forcément, car ce peut être l’œuvre de mercenaires russes isolés, estime notre invité… qui n’écarte pas pour autant une déstabilisation d’origine saoudo-russe.

>> L'occasion de voir notre émission consacrée à la crise du Qatar avec Nabil Ennasri, Sihem Souid et Georges Malbrunot.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.