Puteaux : la mairie rafle le canard
Brève

Puteaux : la mairie rafle le canard

Razzia dans les kiosques. Selon le site MonPuteaux.com, des soutiens de la députée-maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, ont acheté tous les numéros du Canard enchaîné vendus dans les kiosques de la ville cette semaine. Motif de ces achats compulsifs ? L'hebdomadaire révèle que la maire, ancienne suppléante de Sarkozy à l'Assemblée, a caché jusqu'à 4 millions d'euros dans des paradis fiscaux.



"Les marchands de journaux de Puteaux ont reçu la visite de supporters du maire qui avaient pour mission de racheter tous les exemplaires du Canard", raconte Christophe Grébert, conseiller municipal d'opposition et auteur du blog MonPuteaux.com. Prévenu, l'hebdomadaire va s'assurer du réapprovisionnement des kiosquiers et libraires locaux". L'embarras des partisans de la députée-maire UMP, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, est lié à un article intitulé "L'Ex-suppléante de Sarko planquait son magot dans des paradis fiscaux".

L'hebdomadaire révèle en effet que dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de malversations financières liées à l'attribution d'une concession d'une chaufferie de La Défense, la justice a découvert que la députée-maire avait caché jusqu'à 4 millions d'euros dans un compte ouvert au Luxembourg et qui a été fermé en avril 2009. D'où provenaient ces fonds qui ont transité par des sociétés écrans domiciliées aux Îles Vierges britanniques et dont la nouvelle destination est inconnue ? Interrogée par le juge d'instruction de Nanterre Richard Palain, Ceccaldi-Raynaud a assuré qu'il s'agissait de "l'héritage de grand-mère". Une version contestée par le père de la députée-maire, Charles Ceccaldi-Raynaud, en guerre ouverte avec sa fille depuis de nombreuses années. "Déclaration de succession à l'appui, Charles a certifié au juge que Joëlle n'avait jamais touché 20 millions de sa défunte mémé. Et il a même accusé sa fille d'avoir encaissé des commissions occultes dès 1996", précise Le Canard. De telles révélations ne pouvaient donc pas être lues par n'importe quel quidam de Puteaux.

Plus de Canard à Puteaux

En guise de contre-attaque ironique, MonPuteaux.com propose de lancer l'opération "Offrez un Canard à un habitant de Puteaux". "Achetez un canard (enchaîné), trouvez l'adresse d'un putéolien dans les pages blanches (au hasard) et envoyez-lui", suggère Grébert.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.