Protocole d'accord iTELE : les (minces) acquis de la grève
enquête

Protocole d'accord iTELE : les (minces) acquis de la grève

Personne ne sera obligé de travailler avec Morandini. Mais à part ça...

Réservé à nos abonné.e.s
Cette fois, c'est vraiment fini. Après 31 jours de grève, les salariés d'iTELE, dont le reporter Guillaume Auda présent cette semaine sur notre plateau, ont signé avec leur direction un protocole d'accord prévoyant la reprise du travail. Qu'ont obtenu les journalistes, qui réclamaient depuis le début de la grève le départ de Jean-Marc Morandini, la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général et la signature d'une charte déontologique garantissant l'indépendance de l'information ? Rien, ou presque.

Libération, 16/11/2016

Dimanche soir, pour l'annonce des résultats du premier tour de la primaire de la droite, on devrait revoir traîner la bonnette d'iTELE devant le siège des Républicains, et sur les écrans de télévision. Après plus d'un mois de grève, après l'élection de Trump, que la correspondante aux Etats-Unis de la chaîne Laurence Haïm a couvert sur Twitter, iTELE va revenir au direct d'ici la fin de la semaine. Un accord, publié par L'Observatoire des Medias, a été signé le 17 novembre entre la direction et les salariés de la chaîne.

Qu'ont vraiment obtenu les journalistes ? Rien, ou presque. Depu...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.