Procès Murdoch : verdict gênant pour Cameron (presse GB)
Brève

Procès Murdoch : verdict gênant pour Cameron (presse GB)

Verdict suprenant dans le procès des écoutes téléphoniques de la presse Murdoch. L'ancienne patronne des quotidiens de Murdoch, Rebekah Brooks, est blanchie par la justice, tandis qu'Andy Coulson, (qui fut conseiller de l'actuel Premier ministre, David Cameron, après avoir travaillé avec elle) est déclaré coupable. L'information fait la Une de toute la presse britannique. Et Cameron a présenté des excuses télévisées pour avoir confié sa communication à Coulson.

C'est la fin d'un des plus couteux (100 millions de £) et des plus longs (130 jours) procès de l'histoire de la justice britannique. Le résultat est mitigé. D'un côté Andy Coulson (46 ans), qui fut rédacteur en chef de News of the World chez Murdoch (qui l'a fermé pendant l'été 2011, sous la pression du scandale déclenché par la révélation d'écoutes systématiques de personnalités ou de victimes de faits divers entre 2000 et 2006), a été reconnu coupable. Il risque la prison, mais ne connaitra la sentence que plus tard.

C'est très fâcheux politiquement, car après avoir quitté le groupe Murdoch, Coulson fut le conseiller et le confident de l'actuel Premier ministre David Cameron dont il a dirigé la communication. Puis il a dû abandonner son poste face au scandale. Cette condamnation est donc très gênante pour Cameron, soulignent la majorité des quotidiens, y compris le très conservateur Financial Times (le FT) qui lui consacre son éditorial. Le FT souligne que Cameron avait pourtant été prévenu que le choix de Coulson était à haut risque, alors que plusieurs autres collaborateurs de Murdoch étaient déja inculpés, et certains emprisonnés.

Le verdict a contraint Cameron à s'excuser à la télévision : "Je suis sincèrement désolé de l'avoir engagé. C'était une mauvaise décision, je le confesse très clairement" a déclaré le Premier ministre à propos de Coulson

De l'autre côté, Rebekah Brooks (46 ans, qui a eu une liaison avec Coulson), la fidèle collaboratrice de Rupert Murdoch, qui était pourtant accusée d'obstruction, de dissimulation de preuves etc.. a été acquitée (comme son mari, accusé de complicité de dissimulation de preuves, et ami de Cameron) par les 11 jurés. Elle fut pourtant, la directrice générale des quotidiens britanniques de Murdoch. C'est une bonne nouvelle pour Murdoch, qui compense la culpabilité de Coulson.

Pas d'explications pour l'acquitement de Brooks, sinon l'insuffisance des preuves qu'elle eût été au courant des écoutes lorsqu'elle était patronne de News of the World, et qu'elle ait couvert, en connaissance de cause, les versements de pots de vin à des informateurs (fonctionnaires et policiers). De même pour les dissimulations de preuves (ordinateurs portables cachés etc..) avec l'aide de son mari pendant l'enquête.

Le FT conclut en remarquant que ce procès et cette condamnation montrent, selon lui, que les lois actuelles sur la presse suffisent. Il souhaite que le gouvernement fasse une pause, et ne mette pas en application le projet d'une nouvelle loi et d'une nouvelle autorité de régulation, à laquelle toute la presse est opposée. Le FT estime qu'une nouvelle loi ne contribuerait en rien à restaurer la confiance du public dans les médias qui traversent une crise qui va bien au delà du problème des écoutes.

"Brooks non coupable" titre le conservateur Times. "Un grand jour pour les tabloïds" titre le Sun, le plus diffusé d'entre eux. Le terme "red tops" fait allusion à la couleur rouge du bandeau du nom de journaux tabloïds comme .. le Sun.

nouveau media
nouveau media

"Le procès des écoutes illégales se termine : Brooks est libre" pour le Daily Telegraph . "La victoire de Murdoch a un prix" titre le Financial Times qui parle d'une "victoire douce amère" pour le magnat de la presse.

nouveau media
nouveau media

"Coulson paie le prix des écoutes téléphoniques" pour le gratuitMetro. "L'humiliation de Cameron" titre le Daily Mail.

nouveau media
nouveau media

 

"Coulson : le criminel qui avait la confiance de Cameron" pour le Guardian. "Un rédacteur en chef sans scrupules" titre The Independent, avec une photo de Coulson.

nouveau media
nouveau media
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.