Presse locale sous perfusion (Montpellier journal)
Brève

Presse locale sous perfusion (Montpellier journal)

Comment ferait la presse locale si les collectivités coupaient leur budget publicité ? "Leur résultat serait au minimum grandement amputé voire deviendrait négatif" note le Montpellier journal pour qui les montants sont suffisamment importants pour "calmer certaines ardeurs".

Dans le cadre de cette enquête signalée par un @sinaute, le Montpellier journal a collecté les chiffres des recettes publicitaires et celles issues des annonces légales pour le groupe Midi Libre, Les Gazettes et L’Hérault du jour.

Entre 2007 et 2009, ils "se sont partagés la bagatelle de 10 M€ d’annonces légales et de publicités de la région Languedoc-Roussillon, du conseil général de l’Hérault et de la mairie de Montpellier. Il manque à ce chiffre, celui de l’agglomération de Montpellier qui refuse, au mépris de la loi, de communiquer à Montpellier journal les éléments demandés. Mais on peut, sans risque de trop se tromper, ajouter environ 2 M€ pour l’agglo sur cette période. Ce qui donnerait 12 M€".

Pour certaines publications, ces recettes issues des commandes des collectivités dépassent le montant du prix d'achat dans les kiosques : "Les Gazettes et, au premier rang, La Gazette de Montpellier, sont très très bien lotis par rapport à Midi Libre. Surtout si on compare les chiffres d’affaires respectifs des titres : 95,8 M€ pour le groupe Midi Libre et 5,3 M€ pour Les Gazettes en 2009. (...) Si on rapporte ce dernier chiffre au nombre d’exemplaires vendus, cela fait au minimum 1,16 € par numéro de revenus venant des collectivités territoriales pour Les Gazettes (2). Numéro qui est en vendu, rappelons-le 1€".

Pour mieux connaître le paysage des médias locaux, plongez dans notre dossier : "Info locale à réinventer"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.