Présidentielle : on a décrypté "HugoDécrypte"
article

Présidentielle : on a décrypté "HugoDécrypte"

Une enquête menée avec des étudiants de Sciences Po Lyon

Réservé à nos abonné.e.s
Révolutionne-t-il l'interview politique ou emballe-t-il sous des atours "ludiques" des questions classiques ? Permet-il de découvrir des programmes et des candidats ou dépolitise-t-il les enjeux de l'élection ? Est-il un maillon essentiel de l'accès des jeunes à l'actualité et au journalisme, ou une porte d'entrée discutable sur l'éducation aux médias ? Nous avons analysé la série d'interviews présidentielles d'Hugo Travers, et lui avons posé ces questions. Cette enquête a été menée dans le cadre d'un atelier avec des étudiants de Sciences Po Lyon.

Lors de la campagne présidentielle de 2017, le journaliste-youtubeur "qui murmure à l'oreille des jeunes et leur parle de politique" réalisait, à 19 ans, ses premières interviews avec quelques candidats à l'élection, ou aux primaires de leur parti. En 2022, à l'exception d'Emmanuel Macron et de Valérie Pécresse, tous les candidats à l'élection présidentielle ont accepté de se plier à l'exercice, aux conditions posées par Hugo Travers – dont celle de n'avoir ni les questions ni les thèmes à l'avance. "Certains candidats n'étaient pas OK (Emmanuel Macron, ndlr) avec les conditions, tant pis", fait-il remarquer à Arrêt sur images, conscient que son audience d'adolescents et de vingtenaires représente "un public très différent de...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.