PPDA condamné à verser 400 000 euros à TF1
Brève

PPDA condamné à verser 400 000 euros à TF1

400 000 euros. C'est le montant des dommages et intérêts que devra verser Patrick Poivre d'Arvor à TF1 pour non-respect d'une clause de discrétion, d'après Lepoint.fr. La cour d'appel de Versailles confirme ainsi le jugement des prud'hommes.

PPDA avait quitté TF1 en 2008 en empochant de substancielles indemnités : 3,5 millions d'euros. Seule contrainte : ne pas critiquer son ancienne chaîne. Une obligation qu'il n'a pas respectée Lepoint.fr rappelle que "dans un ouvrage intitulé À demain ! En chemin vers ma liberté, et à l'occasion de la tournée promotionnelle de ce livre, PPDA avait notamment évoqué (et publié) les textos que lui avait adressés Laurence Ferrari au moment où il apprenait son limogeage du 20 heures".

La chaîne avait par ailleurs relevé "de nombreuses déclarations publiques dans lesquelles PPDA relevait que ses audiences étaient bien meilleures que celles de Laurence Ferrari". C'est peu dire que le PDG de TF1, Nonce Paolini, n'avait pas apprécié

PPDA avait d'ailleurs déjà été condamné en 2009 à 1 euro de domages et intérêts pour diffamation envers son ancien patron. Cette fois-ci, la note est plus salée : outre les 400 000 euros, PPDA devra également rembourser les frais de justice de la chaîne, soit 10 000 euros. Sur son site web, PPDA a réagi en annonçant son pourvoi en cassation car "la jurisprudence de la Cour de cassation est constante à propos de la liberté d’expression d’un salarié vis-à-vis de son ancien employeur". Et le journaliste de conclure, lyrique : "Je veux encore avoir confiance en la justice de mon pays. Le pot de fer ne peut pas toujours gagner contre le pot de terre". Un pot de terre à 3,5 millions d'euros tout de même.

Un nouvel épisode dans notre saga : "Poivre, itinéraire d'un ingrédient"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.