Pour sa communication, Boko Haram copie l'Etat islamique
enquête

Pour sa communication, Boko Haram copie l'Etat islamique

Mais le rapprochement ne va sans doute pas au-delà

Réservé à nos abonné.e.s
"Un combat sans témoin". C'est ainsi que la journaliste de Libération Maria Malagardis qualifiait, fin décembre, le combat des autorités nigérianes contre Boko Haram, groupe islamiste armé actif au nord du Nigeria. Sans témoin, mais pas sans images, pourtant. Car à l'instar de l'organisation Etat islamique (EI), les combattants de Boko Haram communiquent largement, à coups de vidéos et de communiqués. Le groupe semble même amorcer un tournant dans sa manière de s'afficher.

Du "style Shekau" au "style EI" ? Depuis quelques semaines, plusieurs spécialistes du djihadisme ont relevé un changement de cap dans la communication de Jama'at ahl al-sunna li'l-da'wa wa'l-jihad (JASDJ), alias Boko Haram, ce groupe armé connu pour le rapt de plus de 276 lycéennes à Chibok en avril 2014 (pour une séance de rattrapage plus complète sur Boko Haram, cf. encadré ci-dessous). "Boko Haram produit un contenu médiatique plus soigné, inspiré de celui de l'Etat islamique", estime ainsi le journaliste de RFI David Thomson, joint par @si. "Boko Haram améliore sa stratégie médiatique", note également un reporter du Centre internatio...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.