Pôles : attaquée, Royal met en cause Rocard. A tort.
article

Pôles : attaquée, Royal met en cause Rocard. A tort.

Réservé à nos abonné.e.s
Mise en cause dans ses activités d'ambassadrice des pôles en Arctique et en Antarctique, notamment pour ses absences au sein de l'institution, Ségolène Royal se défend en pointant les "absences" de son prédécesseur Michel Rocard. Qu'a-t-il fait concrètement quand il était en fonction de 2009 à 2016 ? Entretien avec Mikaa Mered.

"Michel Rocard ne s'est rendu qu'une fois en sept ans au Conseil de l'Arctique" : au cœur d'une polémique sur son absentéisme, deux ans après sa nomination en juin 2017, par Emmanuel Macron, comme ambassadrice des pôles, l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes s'est notamment défendue en mettant en cause le précédent titulaire du poste, Michel Rocard. 

A l'automne dernier, elle avait été également mise en cause après ses déclarations dans l'émission On n'est pas couché (France 2). L'ex-candidate socialiste à la présidentielle affirmait qu'elle représentait les intérêts du pays au Conseil de l'Arctique : "Que dit la France ? Qu’est-ce que je dis au nom de la France dans ces instances et notamment dans ce qu’on appelle le...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.