Plan B : pression maximum des medias européens sur la Grèce
article

Plan B : pression maximum des medias européens sur la Grèce

"Les Grecs jouent au poker. Pourquoi pas nous ?"

Réservé à nos abonné.e.s
Quoi de mieux que la voie médiatique pour accentuer la pression sur la Grèce ? Mardi, le journal munichois Süddeutsche Zeitung a

assuré que les dirigeants de l’Eurozone évoquaient l’hypothèse d’une fermeture des banques et un contrôle des capitaux en cas de défaut de paiement grec. Ce scénario vécu par Chypre en 2013 ne peut qu’encourager les Grecs à vider leurs comptes au risque de voir leur système bancaire s’écrouler. Si l’article ne cite aucune source précise et si l’info est démentie par le gouvernement grec, elle est pourtant reprise en chœur. Une stratégie de la prophétie autoréalisatrice qui sert surtout les intérêts des créanciers.

Et voilà que le plan B se précise… da...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.