Plagiats en série à "L'Express", hebdo en détresse
article

Plagiats en série à "L'Express", hebdo en détresse

Un chroniqueur un peu trop inspiré par la presse anglophone

Réservé à nos abonné.e.s
Arrivé à "L'Express" en 2020, François Roche, l'ancien directeur de la rédaction de "La Tribune" et de "L'Expansion", chronique des ouvrages économiques non traduits en français. Pour lesquelles il plagie en série la presse anglophone – et a quitté l'hebdomadaire suite à la publication de cette enquête. Dans un contexte où les garde-fous de l'éthique et de l'indépendance des journalistes, obtenus par la rédaction auprès d'Altice, ont été mis à bas par Alain Weill lors de sa prise de contrôle en 2019.

"À 6 h 20 précises du matin, un Boeing 737 Max 8 flambant neuf, avec 189 passagers à bord, décollait de l'aéroport de Djakarta, en Indonésie, pour un vol d'une heure vers la ville de Pangkal Pinang. Douze minutes plus tard, l'appareil opéré par la compagnie Lion Air plongeait à pleine vitesse, à la verticale, vers la mer. Aucun survivant." Cette accroche haletante provient d'un article du 9 janvier 2022 dans l'Express, une recension de l'ouvrage Flying Blind, the 737 Max Tragedy and the Fall of Boeing ("Voler à l'aveugle, la tragédie du 737 Max et la chute de Boeing"), pas encore traduit en français. Son style tient plus des canons du journalisme anglophone que de ceux du journalisme français. Ce n'est pas un hasard : u...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.