Pigasse, Montebourg, Moscovici, Pulvar : plus ils s'expliquent...
article

Pigasse, Montebourg, Moscovici, Pulvar : plus ils s'expliquent...

...moins c'est clair

Réservé à nos abonné.e.s
Trafic d'influence, conflit d'intérêts, malheureux hasard ou… "sorte de piège" ? L'implication ou non d'Arnaud Montebourg dans le choix de la banque Lazard, dirigée par Matthieu Pigasse, le nouveau patron de sa compagne Audrey Pulvar, pour piloter la création de la banque publique d'investissement (BPI), continue d'agiter la presse. Pulvar annonce qu'elle va porter plainte contre Le Nouvel Observateur, alors qu'un communiqué de presse peu opportun refait surface.

Promis juré, il n'y a aucun conflit d'intérêts. Sur le plateau du grand journal, lundi 3 septembre, Audrey Pulvar, la nouvelle directrice de la rédaction des Inrockuptibles, est revenue sur l'épineuse question des bonnes fées entourant la naissance de la future Banque publique d'investissement (BPI). Il est vrai qu'elle y a un certain intérêt. Le jeudi précédent, Le Nouvel Observateur lâchait une bombe en affirmant que Lazard, la banque choisie pour accompagner la naissance de la promesse de campagne de François Hollande, n'avait pas été désignée par hasard par le ministère de l'Economie. Lazard est dirigée par Matthieu...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.