Pénélope Bagieu et le racisme ordinaire dans la pub
Brève

Pénélope Bagieu et le racisme ordinaire dans la pub

nouveau media


C'était le 2 décembre dernier, au Théâtre du Rond-Point à Paris. Aurélie Filippetti y avait organisé une Soirée de mobilisation du monde de la Culture contre la xénophobie, avait convié des artistes et des intellectuels à réagir après les attaques racistes dont fut récemment victime Christiane Taubira.

Pénélope Bagieu, dessineuse de bédés et auteuse d'une récente bédé dénonçant les dangers du chalutage profond (@si en a parlé par là), raconta à cette occasion son expérience de dessineuse de pub dans un monde ou les Noires ne sont pas noires mais métisses, où les Arabes ne sont pas arabes mais méditerranéennes, et où les blondes sont ultra-connes. À écouter et réécouter, à voir et revoir (via Golem13).

Mise à jour, jeudi 12 décembre

Supprimée à la demande de Pénélope Bagieu
et du Théâtre du Rond-Point,

la vidéo est désormais consultable par là.


L'occasion de lire ma chronique intitulée Taubira-King Kong, ou le raciste à l'insu de son plein gré.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.