Ouest-France fonce tête baissée dans un canular
article

Ouest-France fonce tête baissée dans un canular

Une information bidon moquant la "start-up nation" a fait la Une de l'édition angevine

Réservé à nos abonné.e.s
L'édition d'Angers de Ouest-France a publié un article sur un projet de mine de terres rares "bio-sourcées". Problème : tout était bidon. Ce que Ouest-France a relayé avec enthousiasme était un canular destiné à piéger les élus locaux adeptes de la "start-up nation"... Récit.

Ce n'est pas tous les jours qu'à Angers, "une société défend la réouverture des mines pour extraire des métaux rares utilisées [sic] pour concevoir des projets de haute technologie". Où cela ? Aux anciennes ardoisières d'Angers-Trélazé, fermées en 2014, devenues une "zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique". L'article annonçant cette étonnante nouvelle occupe donc une place de choix, ce 31 mars 2021, dans Ouest-France. Le journal en fait aussi sa manchette de Une, et le met en avant dans toute la ville via les affichettes promotionnelles apposées sur les devantures des tabacs et marchands de journaux. "Les mines, fermées depuis sept ans, appartiennent à l'histoire et leur réouverture tient du canular, pens...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.