Opération Sangaris en RCA : le spot de l'armée qui cache mal la forêt des scandales
article

Opération Sangaris en RCA : le spot de l'armée qui cache mal la forêt des scandales

Réservé à nos abonné.e.s
Les propagandistes ont eu la mémoire sélective. Alors que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian vient d'annoncer que l'opération Sangaris (en Centrafrique) prendrait fin en 2016, l'armée tente de vanter son bilan sur place à travers un clip d'une minute trente. Une opération de promotion qui ne dit rien de la logistique défaillante de l'opération ni, plus grave, des accusations de viols et d'exploitation sexuelle qui visent les soldats français. En visite aux Etats-Unis, François Hollande a estimé que "l'honneur de la France serait engagé" si ces accusations étaient confirmées.

L'agenda médiatique était pourtant parfaitement calibré : le mercredi 30 mars, Jean-Yves Le Drian annonçait la fin de l'opération Sangaris – lancée par l'armée française en décembre 2013 afin officiellement "d'éviter un désastre humanitaire" dans un pays secoué par une guerre civile. Le lendemain, les services de communication de l'armée diffusaient une courte vidéo, via la presse, afin de faire le "bilan" de ladite opération.

Le bilan ? Positif, comme il se doit pour un document diffusé par l'armée française : la France a "agi immédiatement", s'est employée à "enrayer la spirale des exact...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.