On a assisté à la deuxième du "Grand Journal" version Bolloré
reportage

On a assisté à la deuxième du "Grand Journal" version Bolloré

C'est officiel : il ne s'y passe rien

Réservé à nos abonné.e.s
A quoi ressemble l'ambiance du Grand Journal, version Bolloré ? @si s’est glissé, mardi 8 septembre, au milieu des “visages flous du public, derrière les visages de ceux qui parlent” qui avaient retenu l’attention de notre matinaute le matin même. Avec un secret espoir : celui d’en voir plus qu’à la télévision, où rien ne semble percer. Peine perdue : en “vrai”, l’équipe du nouveau Grand Journal ne montre rien de plus que dans votre salon. Et les chroniqueurs de l’émission ont signé une clause de confidentialité.

L'équipe du Grand Journal 2015/2016 au complet (photo Le Parisien)

Bonjour, on aimerait assister à la rentrée du Grand Journal ce soir, pourrait-on on en parler par téléphone ?”. Lundi matin, on laisse deux messages au service de presse du Grand Journal. Pas de réponse. On tente alors notre chance chez Casting Events, société prestataire qui s’occupe du public de l'émission. Réponse négative : la production ne souhaite pas qu’un journaliste soit dans le public de l’émission, le jour de la rentrée. Demain alors ? Non plus. A l’autre bout du fil, une voix féminine nous conseille de rappeler la semaine prochai...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Protocole d'accord iTELE : les (minces) acquis de la grève

Personne ne sera obligé de travailler avec Morandini. Mais à part ça...

2010 : quand les médias bashaient Bachelot

... mais la réhabilitation médiatique oublie sa loi de 2009, qui lançait le mouvement de fermeture des lits

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.