Occultés par Charlie : 16 villages détruits par Boko Haram, au Nigeria
Brève

Occultés par Charlie : 16 villages détruits par Boko Haram, au Nigeria

La presse anglo-saxonne parle de "2000 morts".

Pendant ce temps-là, au Nigeria... Parmi la multitude d'événements occultés par l'attentat au siège de Charlie Hebdo : l'avancée du groupe islamiste Boko Haram, au nord-est du Nigeria. Le groupe a rasé 16 villages mercredi, et la presse anglo-saxonne évoque le chiffre de 2 000 morts en cinq jours.

Le groupe est coutumier d'assauts meurtriers, mais celui-ci est d'une ampleur particulière. Des responsables locaux nigérians ont rapporté, jeudi, que le groupe islamiste Boko Haram avait attaqué et détruit 16 villages et villes au nord-est du Nigeria le mercredi 7 janvier.

L'Agence France Presse reste prudente sur le bilan des victimes, expliquant qu'il risque d'être difficile à établir en raison "des milliers d'habitants ayant pris la fuite". Mais la presse anglo-saxonne, à l'image de The Times au Royaume-Uni ou du Washington Post aux Etats-Unis, évoque d'ores et déjà le chiffre de "2 000 morts" dans la ville de Baga – soit un cinquième de la population de cette ville. Le chef d'un syndicat de pêcheurs rapporte par ailleurs que "quelque 560 personnes [ayant fui] sont bloquées sur une île du lac Tchad sans aucune nourriture."

Boko Haram - BBC

L'attaque rapportée sur le site de la BBC (Royaume-Uni)

The Times - Charlie Hebdo

L'attaque rapportée sur le site de The Times (Royaume-Uni)

Avant que la presse du monde entier ne concentre son attention sur l'attaque du siège de Charlie Hebdo, les exactions de Boko Haram faisaient la une de plusieurs médias, notamment sur le continent africain. L'enlèvement de quarante jeunes hommes âgés de 10 à 23 ans avait ainsi été relevée – médiatisation sans commune mesure toutefois avec l'ampleur de la mobilisation autour des 200 lycéennes enlevées par Boko Haram en avril 2014.

L'occasion de (re)lire notre enquête "Mobilisation pour les lycéennes enlevées au Nigéria: pourquoi si tard?", et de replonger dans notre dossier "Trous noirs dans l'information".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.