Nucléaire/Allemagne : l'AFP invente un redémarrage de centrales
Brève

Nucléaire/Allemagne : l'AFP invente un redémarrage de centrales

Malencontreuse erreur de traduction.

L'AFP a diffusé hier soir une dépêche censée reprendre un article du HandelsBlatt, l'un des deux journaux économiques allemands. La dépêche assurait qu'en raison du froid, l'Allemagne avait décidé de remettre en service deux des huit réacteurs nucléaires arrêtés cet été après la catastrophe de Fukushima.

"Quatre entreprises gestionnaires de réseaux électriques ont décidé de faire appel à ces centrales nucléaires qui font partie de la «réserve froide» créée par l'agence fédérale en charge des réseaux, pour faire face à la vague de froid qui sévit en Europe", écrit l'AFP, qui précise que "cinq des huit réacteurs allemands arrêtés dès l'été dans le cadre de la sortie programmée du nucléaire se trouvent dans le sud-ouest de l'Allemagne, où la situation est particulièrement tendue".

L'information, sensible, a été largement reprise, par exemple dans les journaux du matin de France Inter, ou sur les sites du Figaro et du Parisien. Problème, comme nous l'a signalé un @sinaute ce matin, l'article du HandelsBlatt cité par la dépêche AFP ne parle pas de centrales nucléaires, mais de centrales au fioul et au charbon… Il n'a jamais été question de redémarrer les réacteurs nucléaires arrêtés. Interrogé par @si, le chef du bureau de l'AFP à Berlin regrette "cette erreur de traduction qui n'aurait bien sûr pas dû se produire". Il indique que lorsque l'erreur a été repérée, ce matin, une nouvelle dépêche a été envoyée, pour annuler la première.

Nucléaire allemand

Cette annulation nous a été confirmée par la rédaction en chef de l'agence, à Paris. Pourtant, notre rédaction, abonnée au fil de l' AFP via son site internet, n'a jamais reçu le correctif. Au contraire, nous avons reçu une deuxième fois la dépêche, transformée cette fois en "urgent" (et donc signalée en rouge sur le fil).

AFP dépêches Nucléaire 08/02/12

Un problème technique qui s'ajoute donc à la première bourde. Le Figaro s'est en tout cas rendu compte de l'erreur, et a corrigé sa première information.

Mise à jour - 18h25 : L'AFP vient de nous préciser que l'annulation, envoyée à 11h26, "visible sur le fil général de l’AFP", n'est effectivement "pas visible dans les fils livrés via la plateforme AFP-Direct", qui est le système employé par @si pour suivre le fil de l'agence (et qui n'est apparemment pas l'outil réservé aux plus grosses rédactions). Par ailleurs, l'agence rappelle qu'une nouvelle dépêche, diffusé à 13h13, reprenait correctement les informations du HandelsBlatt et qu'une note aux rédactions avait été envoyée à 13h30 pour attirer leur attention sur l'erreur précédente. Sauf erreur de notre part, cette note à destination des rédactions n'était pas non plus visible via la plateforme AFP-direct.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.