"Nouvel antisémitisme" : les coulisses d'un manifeste
article

"Nouvel antisémitisme" : les coulisses d'un manifeste

Réservé à nos abonné.e.s
Un manifeste contre "le nouvel antisémitisme", publié dimanche 22 avril, dénonce "le silence médiatique" et n'en finit pas de susciter des réactions. Le texte divise les autorités religieuses, les éditorialistes, les intellectuels... et plus surprenant, il ne fait pas consensus parmi ses 250 signataires.
Capture d’écran 2018-04-24 à 22.01.59
30
30 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

"Nouvel antisémitisme" : les coulisses d'un manifeste

Un manifeste contre "le nouvel antisémitisme", publié dimanche 22 avril, dénonce "le silence médiatique" et n'en finit pas de susciter des réactions. Le texte divise les autorités religieuses, les éditorialistes, les intellectuels... et plus surprenant, il ne fait pas consensus parmi ses 250 signataires.

Commentaires préférés des abonnés

Ça va mal finir pour les moins nombreux.

A force de crier "au loup!"... on fini par le voir.

Et pendant ce temps la route vers la Dictature est pavée tranquillement...

L'ironie du sort veut que 5 jours avant cette tribune, le géopolitologue Pascal Boniface connu entre autres pour sa critique de la politique israélienne, vis-à-vis de laquelle il refuse de se soumettre au déni et au silence ambiant, critiques que cer(...)

Pour lire des analyses autrement plus pertinentes que celles qui sont proposées dans cet article à propos de ce véritable appel à la ratonnade, on lira avec profit :

https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/230418/contre-l-antisemitisme-avec-de(...)

Derniers commentaires

Je n'ai jamais eu de réponse à une question primordiale qui me torture depuis longtemps : en quoi consiste ce qu'on appelle "antisémitisme" ? Soit c'est un racisme - et ça s'applique aux personnes ethniquement sémitiques... (pour faire très très court, les Arabes) ce que ne sont PAS nos compatriotes Européens/Caucasiens. 

Soit c'est une autre façon de désigner la "judéophobie" - qui ne vaut ni plus ni moins que "l'islamophobie" très en vogue de nos jours !

Personnellement, je n'ai pas de raison de stigmatiser mes compatriotes à raison de leur religion ou de la culture qui va avec.

En revanche, utiliser cette notion plus que contestable d' "antisémitisme" à propos de mes compatriotes Européens/Caucasiens qui ne sont pas plus "sémites" que moi qui fus élevée dans la religion catholique,  à raison de leur religion/culture me semble hautement contestable en soi.

A plus forte raison lorsqu'il s'agit de déconsidérer a priori les critiques à l'encontre de la plus récente des colonisations racistes européennes : celle de la Palestine : à contrecourant de toute la propagande et la désinformation qu'on nous inflige depuis 70 ans, la Palestine est le pays des Palestiniens - Jérusalem leur capitale./ - et les colons hyper racistes Européens ont vocation, un jour ou l'autre, à être renvoyés dans leurs pays respectifs avec leurs mains pleines de sang. Et un tribunal ad hoc à Nuremberg pour juger tous leurs dirigeants criminels, morts ou vifs. 

A défaut, je ne vois pas comment nous pouvons nous draper dans une pseudo défense de l'humanisme !!!


Cette tribune m'a semblé être un parfait contre feu médiatique pour occulter les  morts à la frontière israélienne. Et il semblerait que ça marche plutôt bien. C'est quand même incroyable de protester contre l'antisémitisme sans jamais aborder les facteurs déclencheurs ou aggravant de cet antisémitisme. Situer l'antisémitisme uniquement dans le Coran, c'est évidemment malhonnête. 


Sinon, puisque comparaison il y a (entre musulmans et juifs) j'imagine un sondage qui interroge des chefs d'entreprises pour leur demander s'il préfère recruter des juifs ou des musulmans. On verrait de quel côté se situe l'exclusion. Que des juifs quittent certains territoires c'est parfaitement regrettable. Mais où sont les chiffres, où est l'enquête qui montre les proportions de cette exclusion ? Qui montre les motivations du départ ?

Ceux qui font constamment un amalgame entre l'antisémitisme et l'opposition politique au gouvernement d'Israël favorisent (en connaissance de cause?) le glissement émotionnel de certains vers l'antisémitisme. L'objectif? Qu'il y ait deux camps bien irréconciliables. Qui n'est pas un inconditionnel de la politique d'Israël est un antisémite. Point. Manière de faire disparaître le politique, de lui ôter toute légitimité. 

Ajoutons que considérer l'antisémitisme d'extrême droite comme actuellement négligeable est assurément une faute grave.

Vous lisez ce que vous écrivez?

"Parmi les signataires, des politiques de tous bords (Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Laurent Wauquiez, Bernard Cazeneuve)" - de tous bords vraiment??? -, auquels s'ajoutent Finkie et Badinter, ça veut tout dire!

On essaie à nouveau d'importer le "conflit" israelo palestinien en transformant antisionisme en antisémitisme...

Et si finalement, l'antisémitisme supposé des musulmans issus de l'immigration (selon l'expression consacrée) n'était pas la preuve de leur intégration dans la communauté nationale française ?

Après tout le meurtre de juifs parce que riches est une tradition française bien ancrée.

j'avais pas lu la tribune en question, me doutant bien de son contenu au vu des rédacteurs/signataires, je suis pas déçu du voyage. ils ont tout donné. dans leur fièvre raciste est-ce qu'ils en parlent de l'état qui veut tranquillement commémorer Charles Maurras? des rééditions des pamphlets antisémites de Céline? ça ne les intéresse visiblement cet antisémitisme-là de l'extreme-droite qui n'as rien de nouveau, et au fond, c'est normal, ils vont quand même pas dire du mal de leurs amis, et puis de toute façon tout ça n'est qu'une trop bonne excuse de plus pour taper sur les musulmans. en se drapant vaguement de vertu.

L'ironie du sort veut que 5 jours avant cette tribune, le géopolitologue Pascal Boniface connu entre autres pour sa critique de la politique israélienne, vis-à-vis de laquelle il refuse de se soumettre au déni et au silence ambiant, critiques que certain.e.s assimilent forcément à de l'antisémitisme; a été agressé par des extrémistes juifs à son arrivée à Israël.  


Cela n'a pas empêché les signataires de cette tribune de ne parler que de l'épuration des juifs dans les cités, au contraire de la (forte) violence et pression inexistante dans le débat public et les actes, vis-à-vis des critiques du gouvernement israélien.


La volonté de déni fait qu'alors qu'entre le 30 mars 2018 et le 20 avril 2018, soit moins de 1 mois, 35 palestiniens manifestant visiblement pacifiquement ont été assassinés par le gouvernement israélien et ses supporters; c'est à dire ceux qui gardent le silence ou condamnent mollement son action; les signataires de ce texte, connaissant la situation de domination israélienne qui prévaut aujourd'hui en Israel-Palestine, parlent volontairement et cyniquement d'épuration ethnique dans les cités françaises.


De surcroit, en déconnectant complètement le ressenti qu'il peut y avoir, justement par rapport à la question de la Palestine. Et le deux poids, deux mesures dominant, qui s'illustre une nouvelle fois, par cette tribune.


Ce passage de l'article de ASI en dit quand même très long sur la myopie volontaire des signataires de cette tribune :

"le journaliste Claude Askolovitch rejette quant à lui cette qualification "d'épuration ethnique" car celle-ci "suppose une volonté politique, d’expulser d’un territoire convoité une population antérieure. Les violences sont alors une stratégie de conquête : non plus l’expression d’une haine, mais un calcul raisonné, presque froid." 


La volonté de déni fait que ceux qui disent qu' "il existe bien un antisémitisme d'extrême droite mais pour l'instant ce n'est pas celui-ci qui pose problème aujourd'hui" omettent volontairement de préciser les accointances de cette extrême-droite avec les autorités israéliennes, allant même jusqu'à la protection qui lui est offerte par la Ligue de Défense Juive dans une manifestation récente qu'ils ont accaparés et contrôlés.


Et après ça, ces mêmes se qualifient de (pseudos) historiens ou demandent aux uns de faire leur autocritique, tandis que eux s'en exemptent.


A ce jeu là, l'hypocrisie et le cynisme de soutien aux Juifs au détriment de tout le reste, conduira tout le monde à la perte, ou au moins à minima, le peuple juif, ses représentants et ses soutiens.

franchement accabler les musulmans est un délire, les bourgeois, qui lâchent en ce moment leur chien du FN, sont des salopart . J'habite dans l'immeuble de la synagogue et école juive du 75019, sur les murs proche de l'école,  depuis que j'y colle mes tracts de la FI , appellant a arrêter MAcron, le 5 mai, y'a des croix gammée qui y ont été accolé, ce sont des petits bourgeois qui ont fait ça , pas des musulmans, comme les milices contre les migrants , ce sont des petits blancs. Comme pour la Shoa, on préfère accuser des innocents, a l'époque les femmes tondues ont suffit,  plutot que les vrais coupables de ce climat délétère, les bourgeois, les bobos, et les medias, qui préfèrent ça, a payer des impôts . Moi je suis allée avec de la peinture EN PLEIN JOUR, effacer ces tags immondes, un des tag parlait de l'anniversaire d'Hitler ... les bobos font des tribunes et projettent leur propre racisme vers les plus touché économiquement, pour qu'on bouge pas, et pendant ce temps des gens eux , comme moi, agissent, pour éviter que des juifs se sentent agressés, mais il faut du courage, en tout cas plus qu'une tribune, et le courage ne fait pa partie des affectes des mâles blancs . Ce sont bien mes tract FI qui les ont enervé, mais ils ont préféré transformer leur peur de la gauche, en racisme, comme font tout les bourgeois, les journalistes, tout  les mâles, entre le racisme et leur peur des femmes, les mâles sont vraiment des laches. (Mon tag contre la sélection etait resté clean, mais le degagisme de Macron , ils ne veulent pas) .  je voulais mettre la photo, bien plus vrai que leur délire sur les musulmans, comme en 33 cachons, que les riches, les éduqués sont a l'origine de l'antisémitisme. Ou sont les pogrom de juif dans les pays musulmans ? c'est plutot les bourgeois chrétiens qui se servent du racisme, du dénigrement,  pour garder le pouvoir sur le peuple. Ce serait gênant que les prolétaire musulmans viennent le 5 mai, dégager Macron ? faut surtout bien les humilier, et bien séparer les gens. 

On oublie que le premier objectif  de ce manifeste était de faire vendre un ouvrage collectif de douze personnes comme le montre la mise en page du Parisien,  les autres signataires sont des gogos.

Merci pour l'enquête. 

Dans sa chronique d'hier, Thomas Legrand affirmait que la tribune des imams, dans le Monde, avait en fait été initiée avant l'appel du Parisien. Extrait :

" justement, dans Le Monde daté d’aujourd’hui, 30 imams signent un autre texte écrit bien avant celui du Parisien. Le texte des imams (qui n’est donc pas une réponse au premier texte) dénonce clairement l’antisémitisme qui se répand au sein de la jeunesse musulmane. "

Cela m'avait surpris, et vous semblez affirmer le contraire, tout comme BHL  qui parlait mardi soir  du texte des imams comme une réponse. Serait il possible de vérifier de quoi il en retourne, si vous en avez la disponibilité ? Merci de votre attention!

Fut un temps où notre ami Askolovotch était nettement moins critique vis-à-vis du chef des affreux (désolé, je ne prononce plus son nom sinon je convulse) : https://www.arretsurimages.net/articles/monsieur-val-est-il-present

Pour lire des analyses autrement plus pertinentes que celles qui sont proposées dans cet article à propos de ce véritable appel à la ratonnade, on lira avec profit :

https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/230418/contre-l-antisemitisme-avec-determination-et-sang-froid

et :

https://blogs.mediapart.fr/marwan-muhammad/blog/230418/lislamophobie-ne-sera-jamais-une-reponse-lantisemitisme



En Allemagne, le gouvernement a nommé un commissaire à l'antisémitisme. De son côté, Angela Merkel a confié à la chaîne privée "10" : Nous avons un nouveau phénomène, dans la mesure où nous avons de nombreux réfugiés parmi lesquels il y a, par exemple, des gens d’origine arabe qui amènent une autre forme d’antisémitisme dans le pays.

Enfin le prix Echo, équivalent des Victoires de la Musique en France, attribué à deux rappeurs antisémites qui se comparaient aux prisonniers du camp d'extermination d'Auschwitz, a finalement été supprimé. Deux autres lauréats de ce prix, Daniel Barenboïm et Renaud Capuçon, l'avaient refusé suite à la promotion des deux trous du cul.

Ça va mal finir pour les moins nombreux.

A force de crier "au loup!"... on fini par le voir.

Et pendant ce temps la route vers la Dictature est pavée tranquillement...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.