Nouveaux horaires SNCF : les raisons avancées...et les autres
enquête

Nouveaux horaires SNCF : les raisons avancées...et les autres

Un train de mesures peut en cacher un autre

Réservé à nos abonné.e.s
Vous êtes arrivé en retard au travail ce matin ? Ce n'était pas forcément lié aux nouveaux horaires de la SNCF : tout s'est officiellement très bien passé. Ce lundi 11 décembre, 85% des horaires de train de la SNCF changeaient. Mais pas la peine de râler, c'est pour votre bien : les publicités de la SNCF indiquent que le changement d'horaires est lié à la rénovation de 5 000 km de voies pour offrir "un réseau plus moderne et plus sûr". Quand ce n'est pas cette raison qui est invoquée, la SNCF en avance une autre, tout aussi louable pour l'usager : le cadencement. Il s'agit de la mise en place d'horaires fixes pour une meilleure lisibilité pour l'usager et pour augmenter le trafic ferroviaire. C'est ce qu'expliquait le PDG de la SNCF, dimanche, sur France 3. Sauf qu'une autre raison explique également ce "big bang" : l'ouverture à la concurrence. De là à y voir le coup d'envoi d'une privatisation du réseau...



Retour sur les raisons de ces changements d'horaires dans cette enquête livrée en temps et en heure.

Pourquoi la SNCF a-t-elle décidé de changer 85% de ses horaires ? Trois raisons reviennent régulièrement dans la presse (notamment dans Libération et sur Lemonde.fr). Tout d'abord, la mise en service des lignes grandes vitesse Rhin-Rhône : celle-ci "aura un impact considérable sur l'ensemble du réseau, dès lors que les TGV qui emprunteront la nouvelle ligne circuleront aussi sur l'axe Paris-Lyon, le plus fréquenté du pays", explique le site du Monde. "Il faudra compter quarante trains en plus et autant de plages adaptées qui bouleverseront les ...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

RFF

Passages à niveau dangereux : en un an, on est passé de 34 à 23 suppressions

@si recense les mesures en cours, et celles qui sont en panne

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.