Nordpresse contre Sudpresse, articles et procès
article

Nordpresse contre Sudpresse, articles et procès

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis qu’il a lancé le site Nordpresse, un clin d’œil au tabloïd le plus lu de Belgique francophone, Vincent Flibustier ne cesse de brocarder le groupe Sudpresse, qui le lui rend bien. On fait le point sur les procédures en cours, et sur un passif qui continue de s’étoffer entre le poids lourd de la presse wallonne et le site mi-satirique, mi-fausses nouvelles.

En Belgique, Vincent Flibustier (un pseudonyme) est connu comme le loup blanc pour ses prises de position souvent provocatrices, parfois contradictoires, mais toujours suivies par un public de fans attentifs depuis la création de son site Internet en 2014. En France, Nordpresse avait fait l’objet d’un examen médiatique au début de l’affaire Benalla, à l’été 2018, lorsqu’il avait crié à la censure par Facebook. Il était alors fréquemment décrit comme un cousin belge du Gorafi, à tort : l’intention satirique paraît évidente sur le Gorafi, qui prévient d’ailleurs que "tous les articles relatés ici sont faux". Nordpresse, lui, se contente de signaler que "certaines informations présentes sur ce site sont satiriques et/ou parodiques", invi...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.