Noam Anouar, un flic médiatique contre le racisme
article

Noam Anouar, un flic médiatique contre le racisme

Réservé à nos abonné.e.s
Dans les médias, de nombreux policiers s'attachent ces dernières semaines à nier les accusations de racisme. Quelques-uns font figure d'exception. C'est le cas de Noam Anouar, un policier musulman, délégué du syndicat Vigi, qui dénonce le racisme dans la police depuis déjà plusieurs années. Arrêt sur images dresse le portrait de ce flic qui fait des vagues auprès de sa hiérarchie.

Le 15 juin dernier, une rumeur court sur Twitter. La préfecture de police de Paris aurait-elle interdit la manifestation du 13 juin du comité Adama parce qu'avertie que Génération Identitaire comptait y mener une action ? Cette accusation est formulée par un policier : Noam Anouar. Il affirme sur le réseau social que la préfecture a probablement été mise au courant de la tenue de cette action du groupuscule d'extrême droite par la DGSI. "Conclusion : une dizaine de militants d'ultra-droite peuvent mettre, en l'espace de quelques heures et avec la complicité des services de renseignements, 10 000 manifestants en infraction", écrit-il sur Twitter.

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.