Netflix retire le pire doublage français du monde
Brève Vidéo

Netflix retire le pire doublage français du monde

Premier bad buzz pour Netflix en France. La chaîne Youtube Elthib Movies, qui répertorie les scènes les plus absurdes du cinéma américain, a déniché une petite pépite sur le catalogue français de Netflix : Dumbbells, ou le film le plus mal doublé de l'histoire du cinéma. @si a gardé le meilleur du pire.

L'affiche (de très bon goût) du film

Une star de basketball se blesse grièvement au genou et en est réduit à travailler dans un gymnase de Los Angeles. Voilà le pitch du film Dumbbells, sorti en 2014 aux Etats-Unis. Cette comédie graveleuse aurait pu rester dans les tréfonds du catalogue de Netflix version française, mais une petite chaîne Youtube et Les Inrocks en ont décidé autrement.

Il est vrai, au final, qu'il aurait été dommage de se priver d'une telle pépite. Rarement les doublages d'un film ont sonné aussi faux (et rappelé, bien malgré eux, les meilleurs épisodes des parodies de James Bond par Mozinor). Extrait avec une des premières scènes du film où le personnage principal, déchu de son statut de star de basket, tente de négocier un prêt à la banque. Ouvrez bien les oreilles.

Incompréhensible, vous avez dit ?

Cela n'a en tout cas pas fait rire Netflix qui a décidé ce matin de... supprimer la version française de Dumbbells, comme le relève une journaliste des Inrocks sur Twitter.

Qui se cache derrière ces drôles de voix ? Une société de doublage sud-africaine, EarCandy, et quelques français expatriés, complètement amateurs. L'un d'eux a raconté son expérience aux Inrocks, après avoir reconnu sa voix dans la revue de presse de France Inter, ce matin. “C’était complètement amateur! Même la traduction du scénario, de l’anglais au français, a été fait par une amie à nous. Ce n’était pas sérieux du tout, on en était parfaitement conscient." Comment un tel doublage a-t-il pu se retrouver en ligne, et pourquoi l'avoir supprimé ? Contacté par @si, Netflix n'a pas souhaité répondre à nos questions. Sur Twitter, son co-fondateur, Reed Hastings, a tenu à faire une petite "mise au point", pour rassurer ses abonnés et prouver que l'entreprise américaine ne manquait pas d'humour :

Dans un communiqué publié jeudi, l'Association des Traducteurs et Adaptateurs de l'Audiovisuel (ATAA) a déploré "qu'un distributeur et un diffuseur tel que Netflix puissent proposer au public francophone un travail aussi médiocre, qui s'expose, même volontairement au ridicule et nuit ainsi à toute une profession."

Le communiqué de l'ATAA

En novembre 2014, Slate soulignait déjà que l'arrivée de Netflix allait bousculer les studios de doublage français. "Cela va changer les techniques. Et affecter la qualité. Cela ne sera plus aussi bon que par le passé. Plus le numérique avance, et plus vite Hollywood vous fait partir. Cela fait cinq ans qu’on a commencé à perdre en qualité. C’est Internet", expliquait Didier Breitburd, directeur de doublage.

MAJ du 14/01/2016, à 18h30 : ajout du témoignage du doubleur amateur.

MAJ du 15/01/2016, à 11h13 : ajout de la réaction de Netflix et du communiqué de l'ATAA.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.