Nantes : offenses faites à Marie
Brève

Nantes : offenses faites à Marie

nouveau media

Soasig Chamaillard est une jeune artiste qui travaille sur des statuettes de la Vierge Marie. De ces statuettes en plâtre que l'on vend à Lourdes ou ailleurs et qui trônent encore parfois au-dessus du buffet ou de l'armoire de la grand-mère. Elle les récupère dans les brocantes, les restaure patiemment : "Je ne travaille, dit-elle sur son site, que sur des statues très abîmées que je restaure car les statues en parfait état poursuivent leur chemin mystique. Je ne cherche pas à choquer les croyants."

nouveau media

Ensuite elle les transforme. et la Vierge Marie devient :

nouveau media

Sainte Barbie

nouveau media

Nouvelle Lune

Les zeuvres de Soasig Chamaillard choquent ou enchantent, ne laissent jamais indifférent. En 2009, elle avait été victime d'un plagiat opéré par un infâme barbouilleur qui avait trouvé sa Super Marie fort à son goût :

nouveau media

Catastrophée, elle n'avait pu se défendre faute de moyens financiers. Elle avait raconté cette histoire sur son blogue.

Aujourd'hui, c'est une autre aventure qui commence : elle a tout récemment exposé ses travaux à la galerie Albane, de Nantes, et les réactions ne se sont pas fait attendre : "La galerie et moi-même avons étés inondées de mails malveillants dès le début de la rétrospective qui commença le 28 janvier dernier, nous a-t-elle confié dans un entretien. Certains catholiques n'ont pas du tout apprécié mon travail et l'ont bien fait savoir en remuant tout leur réseau social (comme le site christiannophobie.fr et l'union royaliste ) et en alertant les médias. J'ai reçu beaucoup de mails désobligeants m'expliquant à quel point j'étais sans courage de m'en prendre à la religion catholique et pas à la religion musulmane. C'est ce qui m'est le plus reproché, en me prédisant la damnation éternelle si je ne me repens pas."

Fichtre ! Mais ce n'est pas tout :

"J'ai appris que certains catholiques nantais avaient organisé une prière à l'église Saint-Nicolas (proche de la galerie) pour laver la Sainte Vierge des blasphèmes liés à l'exposition de mes statues."

Damnaide…

nouveau media

Sang Pitié

nouveau media

Nouvelle Bible

La Vierge tient ici un exemplaire de J'élève mon enfant, de Laurence Pernoud :

nouveau media

L'affaire fit quelque bruit, la presse internet s'en émut (Libération, Rue89, Artinfo, Agoravox), et même le site de Time Magazine, le 14 mars dernier :

nouveau media


"Depuis, les États-Unis ont donc découvert mon travail et d'autres catholiques outre-Atlantique se sont organisés pour le dénoncer via des pétitions, la galerie Albane en a reçu des milliers. Finalement, on peut dire que mon travail n'a jamais autant circulé et quelque part je le dois à ses détracteurs. Je reçois des demandes d'interview du monde entier, presque tous les jours."

Mais Soasig Chamaillard garde la tête sur ses épaules, et n'en est pas plus émue que nécessaire : "Il semble que mon travail pose un vrai débat sur la croyance liée à l'iconographie", conclut-elle. Et c'est en effet une question au moins aussi intéressante que de savoir s'il est, comme se le demande Time.com, "sacrilège ou sacridélicieux".

nouveau media

La Vierge au petit robot

 

Liens
Le site de Soasig Chamaillard.
Son blogue, où l'on peut suivre la lente transformation des statuettes.

L'occasion de lire ma chronique intitulée Sainte Ingrid ou l'anti "touche-moi pas" à propos de la ferveur catholique d'Ingrid Betancourt.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.