Béton dans la Seine : un scoop, vraiment ?
article

Béton dans la Seine : un scoop, vraiment ?

Réservé à nos abonné.e.s
"Je découvre avec stupeur cette pollution lente qui empoisonne notre fleuve", a twitté le premier adjoint d'Anne Hidalgo à propos des déversements illégaux du cimentier Lafarge dans la Seine, révélés par Europe 1. Mais la mairie de Paris était au fait depuis longtemps des agissements de l'entreprise. Quant aux médias, prévenus eux aussi il y a des mois, ils se sont réveillés bien tard.

"En plein Paris", Quai de Bercy, "à deux pas du ministère de l'Économie", le cimentier français Lafarge déverse illégalement du béton dans la Seine. Les images, tournées par la journaliste d'Europe 1 Margaux Baralon et publiées le 1er septembre, sont accablantes : on y voit un camion malaxeur (plus communément appelé "camion-toupie"), garé dans la centrale à béton, rejeter un liquide blanchâtre dans une cuve de rétention. Ces eaux usées, que la loi oblige Lafarge à traiter, contiennent des particules de ciment et des tiges de plastique potentiellement nocives pour l'écosystème aquatique. Sauf que la cuve est grossièrement percée, et que le liquide s'écoule tranquillement le long du quai jusqu'à la Seine. L'épaisseur des traces de béton séch...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.