Mort d'une collégienne : la faute aux réseaux sociaux ?
enquête

Mort d'une collégienne : la faute aux réseaux sociaux ?

Les JT surfent sur les dangers d'internet

Réservé à nos abonné.e.s
Les réseaux sociaux ont-ils joué "un rôle déterminant" dans la mort d'une adolescente de 13 ans ? C'est ce qu'affirme un reportage diffusé hier soir au 20 heures de TF1. Lundi 20 juin, une collégienne est décédée après avoir été frappée par un adolescent devant les grilles du collège Voltaire de Florensac (Hérault). Une "rivalité amoureuse" entre deux adolescentes expliquerait ce drame. Mais le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, qui a fait le déplacement au lendemain de la mort de l'adolescente, a plutôt mis en avant le problème des réseaux sociaux. France 2, qui a consacré près de 8 minutes à l'affaire en début de JT, y est également allé de son refrain sur les dangers d'internet. Pourtant, on sait peu de choses sur ce qui s'est réellement passé et notamment, sur le rôle d'internet dans cette histoire.

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.