Mort du circonflexe ? Vallaud-Belkacem accusée par la droite
enquête

Mort du circonflexe ? Vallaud-Belkacem accusée par la droite

Quel rôle précis a joué le ministère ? @si sur la piste des coupâbles

Réservé à nos abonné.e.s
Nénufar, ognon, weekend, et maitresse. Il a fallu un reportage dans le 20 heures de TF1 la semaine dernière pour que ces quatre mots se répandent sur les sites de presse, dans des articles annonçant la mort de l'accent circonflexe. Une mort imminente qui serait liée à l'application de la réforme de l'orthographe décidée en 1990 et appliquée en 2016. La faute à qui ? La droite a aussitôt ciblé Najat Vallaud-Belkacem et dénoncé une "réforme absurde" marquant un "nivellement par le bas". Mais est-ce vraiment la faute de la ministre si la réforme de 1990 a refait surface en 2016 ? @si a enquêté.



Après #JesuisCharlie, #JeSuisCirconflexe. Un hashtag relayé sur Twitter notamment par la droite (Christian Estrosi, Eric Ciotti) et l'extrême-droite (Florian Philippot, avec pas moins de quatre chapôs dans son tweet) :

tweet tweet
tweet tweet
tweet tweet

La faute à qui ? A Vallaud-Belkacem ! selon le syndicat étudiant de droite UNI :

Vallaud-Belkacem

Mais la ministre a-t-elle vraiment joué un rôle dans ce circonflicide ? C'est l'application de la réforme de l'orthographe de 1990 pour la rentrée de 2016 qui a mis le feu aux poudres. Concrètement, à partir de septembre 2016, tous les manuels appliqueront cette réforme de l'orthographe. "Cette simplification des règles ne rend plus obligatoire l'a...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.