Mise en scène : France 2 fait hacker notre site
Brève Vidéo

Mise en scène : France 2 fait hacker notre site

Ce soir, France 2 tourne un petit délinquant. Ce n'est pas la première fois.

C'est même un des passages obligés des émissions comme Envoyé Spécial ou Complément d'enquête. Ce soir, c'est Complément d'enquête. Et le délinquant n'est pas n'importe qui : c'est le nommé Grégory Chelli, dit Ulcan, le hackeur ultra-sioniste à l'origine de désopilants canulars, dont l'un a visé le père d'un de nos confrères de Rue89, lequel est depuis plongé dans le coma.

Ulcan vit en Israël. Et l'équipe de Nicolas Poincaré est donc allé le filmer à domicile. Mais pour obtenir des images parlantes d'un hackeur, il faut le filmer en train de hacker. En situation, disent les journalistes télé. Là, on a le choix. On peut le filmer se livrant à un désopilant canular. Mais ça pourrait être un peu long. On va donc le filmer en train de "faire tomber" un site qui ne lui plait pas. Et bim, le site de la Fédération Anarchiste. Et bam...Et là, apparaît à l'écran une page d'accueil que vous connaissez bien : la nôtre. Et bam, Chelli va donc faire tomber le site d'@rrêt sur images. Devant la caméra de France 2. Pour la caméra de France 2. Et vous saurez maintenant, chers @sinautes, pourquoi il vous est parfois impossible de lire nos articles ou de voir nos émissions. Ne vous inquiétez pas : c'est seulement Chelli qui fait une petite démo pour la télé.

Ce n'est pas la première fois que la télé pousse à une mise en scène. C'est classique. Allez les skins, vous nous faites une petite bagarre ? Allez, les néo-nazis, une petite manif bras tendus ? Mieux tendus, les bras, on ne voit pas bien. Allez les jeunes-des-cités, une petite tirade machiste avec plein de verlan dedans ? Allez les gendarmes, une petite traque de pyromanes ou un petit sauvetage en montagne et tiens, tu ne veux pas te cagouler et passer pour un traficant d'armes serbe ? La démo de Chelli pour l'émission de Nicolas Poincaré s'inscrit dans cette glorieuse tradition de mise en scène (le reportage commence par de fort belles scènes, parfaitement spontanées, d'entrainement et de patrouilles du Bêtar, la milice de défense pro-israélienne). Bravo France 2, bien bossé. Mieux que la coopération des polices française et israélienne, apparemment moins efficace pour retrouver Chelli, et le mettre hors d'état de nuire. Lesquelles disposent pourtant, depuis hier soir, d'un nouvel indice, que nous mettons gracieusement à leur disposition. Ne nous remerciez pas, c'est un plaisir.

Màj, 20 h 30 : Tristan Waleckx, l'auteur du sujet de France 2, souhaite préciser qu'il n'a nullement poussé Ulcan à pirater notre site, mais que le hacker l'a fait de lui-même. C'est parfaitement possible. Seuls les rushes de l'équipe de France 2 pourraient éventuellement aider à reconstituer l'histoire de ce tournage, si toutefois la scène a été tournée sans interruption. Mais c'est l'occasion de rappeler que la chronique quotidienne du matinaute est une chronique de télespectateur, c'est à dire de pur récepteur de messages médiatiques, qui, comme tous nos contenus encadrés de rose ou de jaune, traduit des impressions, des réactions, une humeur, des analyses, mais sans aucune démarche d'enquête auprès des émetteurs des dits messages, à la différence de nos articles d'enquête (encadrés de bleu). DS

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.