Michel Goya : "J'ai sous-estimé l'Ukraine, et surestimé les Russes"
interview

Michel Goya : "J'ai sous-estimé l'Ukraine, et surestimé les Russes"

L'historien et ancien colonel passe plusieurs heures par jour sur les plateaux de BFMTV

Réservé à nos abonné.e.s
A-t-on surestimé les forces russes ? Ou au contraire, les médias donnent-ils trop de poids à la résistance ukrainienne ? Michel Goya, ancien colonel de l'armée, historien, passe chaque jour des heures sur le plateau de BFMTV pour rendre lisible le conflit. Pour "Arrêt sur images", il revient sur quelques bluffs et emballements récents... et sur les enjeux et difficultés de sa tâche de consultant télé.

 Depuis le 26 février, deux jours après le début de la guerre, il est tous les jours sur BFMTV. Ancien colonel des troupes de marine, docteur en histoire contemporaine, Michel Goya est devenu, en quelques semaines, une des voix les plus exposées dans les médias pour analyser l'évolution de la guerre en Ukraine. Ses cartes, son ton clair et posé, ses explications documentées et nuancées font mouche sur les plateaux, afin d'éclairer un conflit où sévit une lourde guerre informationnelle. Bluff des uns, mensonges des autres, difficultés à lire l'évolution du conflit... Goya se plonge pour Arrêt sur images dans le brouillard de la guerre.

Arrêt sur images : - Sur Quotidien, le 24 mars dernier, le général Dominique Trinquand, ancien chef de ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.